Informations

 

AccueilFormatLe texteIllustrationsDans la PresseCommandesInformations

Nouvel ouvrage paratre en juin 2007

Trois religions monothistes issues de l'ancienne civilisation gyptienne:

le judasme, le christianisme et l'islam

*******************

LIVRE REALISE POUR UNE INCITATION A:

LA TOLERANCE, LA FRATERNITE ET LA PAIX

-------------------------

 

    Durant la seconde moiti du 20e sicle, les populations du globe ont eu tendance se mlanger davantage et ce fait se poursuit au 21e sicle. Les populations des pays pauvres migrent vers les pays dits "riches", phnomne qui frappe particulirement l'Europe. Les immigrants, venus d'Afrique, du Maghreb, d'Asie, de l'Europe centrale, entrent chez nous bien souvent clandestinement, et, leur nombre croissant inquite les pouvoirs publics. Ils se sont installs et regroups dans les villes o ils vivent, la plupart du temps, d'une faon prcaire en continuant de pratiquer les coutumes et la religion de leur pays d'origine. La cohabitation des premiers temps de ces communauts aux moeurs diffrentes fut difficile. Les difficults se sont nanmoins attnues au fil du renouvellement des gnrations, mais, des heurts dus souvent au racisme ou l'intolrance demeurent. C'est maintenant un fait acquis, nous trouvons en France plusieurs communauts pratiquant chacune l'une des trois religions suivantes: le judasme, le christianisme et l'islam. Dans les tats modernes ayant instaur la lacit, comme le ntre, leur cohabitation pourrait tre sereine. Pour que cette coexistence demeure pacifique et dans la tolrance, il serait bon que chaque citoyen connaisse, l'histoire,les pratiques religieuses et les coutumes de chacune des autres communauts. C'est l'objetif de cet ouvrage.

    Le judasme mane de l'ancienne civilisation gyptienne toute proche et a engendr les deux autres: le christianisme et l'islam. Le lecteur trouvera donc dans ce livre un condens de l'histoire de l'Egypte ancienne, essentiellement ax sur les pratiques religieuses des pharaons et de leurs sujets, puis de l'histoire des trois autres religions examines objectivement, sans parti pris et sans dnigrement d'aucune d'entre elles. Le dernier chapitre est consacr la situation actuelle en Palestine, le berceau de ces trois religions monothistes. Les faits historiques qui sont gnralement bass sur des documents incontests et les faits religieux authentiques ou lgendaires se mlent constamment.

    Cet ouvrage contient une forte densit d'informations soutenues par de nombreuses illustrations en couleur. Il permettra aussi au lecteur d'entrevoir une partie de l'histoire de notre humanit.

 

Quelques extraits

Religion  de  l'Egypte ancienne

    (Un tableau nous donne les diffrentes priodes de l'Egypte ancienne, il est suivi d'un rsum de chacune d'elles.)...........................................................................................................

 

    L'ancien Empire: encore appel "ge des pyramides" de la 3e la 6e dynastie de 2700 2200 ans av. JC environ.

    Ce fut le roi Djser (ou Djoser) qui fit btir la premire pyramide en pierres degrs, une ralisation du grand architecte Imhotep faite Saqqarah prs de Memphis sa capitale.......

     La campagne d'Egypte de Bonaparte y est aussi dcrite.

    Ce pays fabuleux a dvelopp une civilisation prestigieuse qui a atteint un haut degr de valeur. Ses connaissances scientifiques en matires astronomique, mdicale et architecturale ont toujours fait l'admiration des autres peuples mditerranens. Sa spcificit rside aussi dans un autre domaine: la religion avec ses rites et son criture forme d'hiroglyphes accompagns de reprsentations d'animaux..................Depuis la nuit des temps, ce peuple ancien a toujours attach beaucoup d'importance la spiritualit. Il avait imagin de nombreuses divinits.

    Cosmogonie et mythologie

    A l'origine, il n'y avait sur terre que l'ocan appel "Noun". Le premier dieu qui en sortit fut "Atoum", appel aussi "R", reprsent par le soleil...................................................................

"Nout" put donner naissance cinq enfants: Osiris et Isis; Seth; Nephtys et Horus l'ancien. Osiris et Isis se marirent et eurent un fils: Horus le jeune. Seth et Nephtys se marirent galement. Osiris et Nephtys eurent une relation adultre qui donna naissance Anubis....Seth voulut se venger de l'affront matrimonial que lui avait inflig son frre Osiris. Il le tua et le coupa en morceaux qu'il jeta dans le Nil........................................................             De nombreux autres dieux furent vnrs, variablement selon les rgions ou les villes du pays de part et d'autre du Nil: Amon qui deviendra Amon-R....,R.......; Hathor....; Ptah.....; Horus l'ancien...;Mat....compagne de Thot.....etc.

Le grand Imhotep

    A l'poque de l'Ancien Empire (vers 2650-2150 av. JC), vcut en Egypte un homme au gnie exceptionnel, appel Imhotep (celui qui vient en paix). Cet homme que l'on disait descendre de Ptah, dieu de la perfection, possdait des connaissances prodigieuses. Il connaissait parfaitement les mathmatiques, l'astrologie, la carte des toiles, l'art de gurir...,de momifier les morts, l'architecture..........................Cet homme extraordinaire se distingua aussi et surtout dans un autre domaine, la spiritualit, la religion. Il affirmait qu'il n'y avait qu'un "Dieu" au-dessus de tous les autres et que ce Dieu universel tait cach, invisible et sans visage...Le pharaon Djser....en fit son conseiller personnel......Il rforma la religion en place sans la bouleverser. Ce "Dieu" universel, au-dessus des autres, crateur et pre omniprsent, ce fut dornavant R (reprsent par le soleil).....

La ncropole de Saqqarah

.........Les pharaons de l'poque se faisaient inhumer dans des mastabas.........Le pharaon Djser avait dj commenc la construction d'un tel tombeau. Imhotep fut alors charg d'amnager le lieu. Il en fit un grand complexe funraire.........Sa principale innovation fut l'rection, en pierre, d'une pyramide degrs...... Imhotep a marqu son poque; son enseignement fut perptu par les grands prtres d'Hliopolis..........

La conception religieuse de l'Egypte ancienne

    Leur conception religieuse tait base sur le fait, qu'aprs la mort terrestre de l'individu, une autre vie tait possible dans l'Au-del quand certaines conditions de moralit taient remplies au cours de la vie sur terre. Ils avaient admis que l'tre humain est constitu d'un corps physique (le Djed), d'une me (le Ba) et d'un autre corps invisible qui survit aprs la mort (le Ka)...................Aprs le dcs, la momie... entreprenait un voyage prilleux, bord d'une barque solaire...............Le dfunt arrivait dans la salle d'Osiris, le lieu du jugement. C'est l que certaines divinits procdaient "la pese du coeur"... la psychostasie.

Les rites religieux

    Les rites religieux, pour tout gyptien, taient donc bass sur trois thmes: celui de l'invocation des dits et des dieux, celui des offrandes qui leur taient faites et celui relatif au culte funraire............................................................................................................................(suivent quelques exemples).

Judasme

 

    Ce chapitre commence par un tableau chronologique schmatique intitul:

Les Hbreux avant la naissance de Jsus de Nazareth

    Vient ensuite un paragraphe relatant l'arrive Jrusalem d'Abraham venant de la ville d'Our en Msopotamie. Puis suit l'histoire de Mose lev la cour des pharaons. Sa fuite d'Egypte avec les Hbreux installs l-bas, vers la terre promise, la Palestine, est dtaille et illustre d'une carte en couleur.

   A la mort de Mose, Josu prend le relais de responsable de l'exode du groupe en migration. Aprs l'installation des Hbreux parmi les autochtones faisant suite quarante ans d'errance, viennent les histoires des rois David et de son fils Salomon. Aprs une dcadence religieuse, et des guerres tribales, le roi d'Assyrie envahit le pays, s'empare de la Samarie en 721 av. JC et dporte une partie de la population  qui subit alors un exil forc en Babylonie. Le roi de Perse, Cyrus II le Grand, va conqurir l'Assyrie en l'an -539, il permet aussi aux Hbreux de repartir chez eux en Palestine et de reconstruire Jrusalem le temple dtruit.

    Ce rsum succinct occulte les rcits lgendaires concernant Abraham ( le sacrifice de son fils demand par Yahv); Mose (le buisson ardent, le dcalogue ou "Dix commandements" au mont Sina, l'histoire de l'arche), David (son combat avec Goliath), Salomon (sa sagesse, sa richesse et le temple).

    Une autre grande priode: celle de la domination d'Alexandre le Grand sur le Moyen-orient n'est pas dtaille dans cette prsentation.

   Apparition des Lagides et des Sleucides dont les rgnes vont occasionner des troubles, des guerres qui vont dchirer la Palestine (La rvolte de la famille des "Maccabes" qui va rsister aux gouvernants). Par la suite, Antipater, le gouverneur de l'Idume situe au sud de la Jude va s'attirer les bonnes grces de l'occupant romain. Csar le nommera procurateur de la Jude en l'an -47, il pourra alors agir en vritable souverain.; A sa mort suspecte, son fils  Hrode fut charg de l'administration de la Jude.

    Ce fut au temps d'Hrode que naquit Jsus de Nazareth. Un long paragraphe, illustr de cartes et gravures, lui est consacr pour retracer sa vie, son ministre public puis sa mort et sa  rsurrection.

L'enfance de Jsus de Nazareth

Le massacre des innocents:

.......Les trois mages taient donc repartis au plus vite dans leur pays sans prvenir Hrode qui entra dans une vive colre en apprenant leur dpart......Le cruel monarque fit alors publier un dcret ordonnant la fouille de toutes les maisons de Bethlem et la mise mort de tous les enfants mles de moins de deux ans. Joseph et Marie qui avaient t prvenus par Zacharie quittrent rapidement le village avec l'enfant Jsus et se rfugirent en Egypte. ( Vient ensuite leur itinraire selon le Pre Otto Friedrich August Meinardus, illustr par une carte avec les points de sjour. Leur priple durant trois ans et onze mois.)....................

                                                               

 La Sainte famille :      Joseph, Marie et Jsus                                                                                    (Sculpture sur bois par Albert Roze en l'glise d'Havernas (Somme) fin 19e sicle)

                                                              

                                                   Le baptme de Jsus de Nazareth

                       Vitrail de 1904 en l'glise St Pierre et St Paul de Gamaches (Somme)

    Dans le chapitre consacr l'oeuvre publique de Jsus le lecteur trouvera:

La liste des aptres, ses diffrentes tournes de prdication, des extraits de ses sermonts et de ses paraboles, le rcit de la transfiguration, ses gurisons miraculeuses, la rsurrecion de Lazare, le dernier souper (la Cne), l'arrestation de Jsus puis son calvaire et la crucifixion, sa mise au tombeau puis sa rsurrection illustre par la gravure ci-dessous, ses nombreuses apparitions, les reliques, puis enfin, le royaume cleste de Jsus.

La mise au tombeau en l'glise collgiale Notre-Dame et St Laurent 'Toole de la ville d'Eu (S-M)

La rsurrection du Christ

                        en l'glise de Fieffes, commune de Fieffes-Montrelet (Somme)

 

   Les aptres et leurs disciples sont bien dsempars depuis le dpart de Jsus.....Puis, surmontant leur tristesse, ils sortent pour accomplir leurs missions dans l'Empire romain o ils seront perscuts parce qu'ils agiront dans l'illgalit.

    Suivent ensuite: fondation  de la premire glise de Jrusalem; les voyages vanglisateurs des aptres et de leurs disciples parmi lesquels Paul de Tarse tient une place importante, parfois, ils connaissent une fin tragique; les crits de Paul, de Marc, de Matthieu, de Luc, de Jean qui ont servi par la suite l'tablissement de la Bible.

    La christianisation va ensuite se poursuivre dans la lgalit de l'Empire Romain parce que cette nouvelle religion, le christianisme, est devenue la religion lgale de l'empire par la promulgation, en l'an 313, par les deux augustes Constantin et Licilius, de l'dit de Milan qui reconnat cette nouvelle religion et qui interdit le paganisme jusqu'alors pratiqu.

    Suivent, les rcits de l'essor de cette religion et des diffrends qui interviennent entre les Eglises chrtiennes d'Orient et de Rome.

    L'art architectural y est voqu: les premires basiliques dites "romaines", les glises romanes aux 11e et 12e sicles puis les grandes cathdrales gothiques partir du milieu du 12e sicle.

La cathdrale Notre-Dame d'Amiens rpute tre la plus grande de France

    Suit une reprsentation du "Beau Dieu d'Amiens" et du "Christ rdempteur" de Rio-de-Janeiro.

    Le pontificat de la plupart des papes de Rome est dcrit avec les dmls qu'ils ont pu avoir avec les rois d'Europe et les Eglises d'Orient. L'histoire du Saint Sige occupe un long paragraphe.

    Le chapitre suivant est consacr aux Eglises orthodoxes, il marque les diffrences avec l'Eglise romaine et l'art architectural qui prend une forme particulire avec la basilique Sainte Sophie, rsultat d'une nouvelle technique de construction des glises du Moyen-orient, technique qui sera reprise par les musulmans pour riger leurs mosques.

 

L'ancienne basilique Sainte Sophie, devenue mosque puis muse Istanbul (Turquie)

    Le chapitre "CHRISTIANISME" se termine par: l'Eglise orthodoxe en Russie, dogme et institution, les sacrements, et les principales ftes religieuses.

L' ISLAM

    Apparition, au 7e sicle de notre re, d'une nouvelle religion, l'islam.

    Un prophte apparat

                         Quelques citations et rsums

    A l'ge de six ans, Mahomet ou Mohammed perdit sa mre et fut recueilli par son grand-pre................Quand il eut atteint l'ge de douze ans, il accompagna son oncle dans ses dplacements commerciaux..................par la suite il entra au service d'une veuve, Khaddja, qui l'envoya en Syrie la tte de ses caravanes. Il l'pousa et en eut quatre filles...............A cette poque, certains Arabes se livraient encore au culte des idoles alors que d'autres, tout comme les Juifs, pratiquaient le monothisme enseign par Abraham..................Quand Mahomet eut atteint l'ge de quarante ans, il se sentit appel prcher aux Arabes une nouvelle religion pour protester contre la dcadence de la morale et l'absence d'unit dans les diffrents cultes pratiqus par son peuple, aprs une visite de l'ange Gabriel.....L 'ange Gabriel  le guida aussi pour un voyage aux cieux afin d'y rencontrer Allah. 

La famille du prophte

Miniature tire de "La chronique d'Al-Biruni, manuscrit arabe du 18e sicle

    Pour cette ascension nocturne, il partit sur sa jument Borak (ou Bourak) de La Mecque pour une premre tape Jrusalem. De l, prenant appui sur un rocher qui a gard l'empreinte du sabot de sa monture, il s'leva dans les airs sous la conduite de l'ange Gabriel qui lui fit travrser les sept cieux et l'emmena auprs d'Allah. Ce dernier lui donna les instructions qui lui permirent d'tablir les prceptes de sa nouvelle religion et les rgles de vie de chaque musulman, elles permirent aussi, plus tard, la rdaction du Coran.

    Le Prophte eut ensuite son ministre public tout comme Jsus et, au dbut, tout comme Jsus, il fut rejet et combattu mais il finit par triompher de ses adversaires........

   Aprs sa mort survenue en juin 632, le successeur de Mahomet, Abou-Bark, pre de son pouse prfre, prit le titre de calife. Les califes  continurent son uvre religieuse et de conqute territoriale. En l'espace de douze ans, de 633 645 de JC, la Palestine, la Syrie, l'Egypte et la Msopotamie furent envahies et conquises.................Deux clans se formeront pour le pouvoir aprs la mort du calife Othman. Les partisans des mdinois, c'est dire des membres de la famille du Prophte appels chiites (ou sh'ites) exigent que le calife soit toujours un  descendant de Mahomet alors que les partisans d'lire Mu'wiyya, les mecquois, prnent l'obissance l'ordre tabli, la sunna d'o leur nom de sunnites.

La dynastie des omeyyades (sunnite) va s'installer Damas Le calife va y construire la premire grande mosque.......Les califes omeyyades lancrent une seconde vague d'expension et constiturent le premier empire islamique la fin du 7e sicle........Les rivalits taient toujours vives, pour le pouvoir, entre les shiites et les sunnites. Un affrontement militaire opposa les deux clans en 749, donnant la victoire aux chiites.  La nouvelle dynastie prit nom de "Abbasside" du nom de Abbas, oncle du Prophte. Elle tablit la nouvelle capitale Bagdad, cre spcialement en Msopotamie, sur le fleuve "le Tigre".

    Les Abbassides dvelopprent une brillante civilisation en matires de savoir, de culture, de mdecine et d'urbanisme. Elle atteignit son apoge avec Harun al-Rachid (785-809) qui fut qualifi de "Calife des Mille et une nuits".

 

    Apparition de l'Empire ottoman au milieu du 13e sicle. En 1453, il s'empare de l'Empire byzantin et la belle et grande basilique Sainte Sophie sera transforme en mosque. Il va prendre de l'extension aux 16e et 17e sicles. Au 16e sicle, l'art de btir les mosques va se perfectionner grce au clbre architecte Mimar Sinan qui va perfectionner la technique utilise jadis pour la construction de la Basilique Sainte Sophie Istanbul (Turquie).

 

La mosque Bleue du sultan Ahmet 1er Meydani Istanbul (Turquie)

    Le 20e sicle verra la fin des empires musulmans et commencera l're moderne du monde musulman.

    En fin de chapitre, sont dcrits: les deux principaux lieux saints islamiques, la mosque Al Harm de La Mecque, la mosque du Prophte Mdine (avec gravures), le calendrier musulman puis les ftes musulmanes.

    Le dernier chapitre a son importance pour l'incitation :

la tolrance, la fraternit et la paix

Il s'agit du

DECHIREMENT DE LA PALESTINE ACTUELLE

     Plan:  

- Histoire de la cration de l'Etat d'Isral

- Les conflits de voisinage surgissent: Description, avec dates, des guerres et affrontements avec les interventions de l'ONU.

- Le Liban aprs la premire guerre mondiale, les mandats britanniques et franais.

- Jrusalem, ville unique: petit historique, situation actuelle,  la vieille ville.

Vue arienne de l'Esplanade des mosques en la vieille ville de Jrusalem

- La volont des populations vivre en paix dans la fraternit. Des exemples: l'cole pour la paix; les voies de l'amiti, le jardin de la paix, le centre de paix universitaire l'universit Al-Aqsa de Gaza etc.

- Plaidoyer pour la paix en Palestine.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Prix de souscription valable jusqu'au 15 mai 2007:  30 euros augments ventuellement des frais d'envoi ci-aprs mentionns. Aprs cette date le prix public sera port 38 euros.

    Mode de livraison choisi (cocher la case correspondante):

A expdier par voie postale         au tarif lettre (avec enveloppe spciale): 4,77 euros

                                                                en "colissimo" 7,05 euros

                                                                                                                             par ouvrage

Par retrait, sans frais d'envoi, l'Imprimerie F. Paillart, 86 Chausse Marcad

     80103 Abbeville

Par retrait, sans frais d'envoi, chez M. Lucien Grou, 2 Route d'Eu

     76340 Blangy-sur-Bresle (Tl. 02 35 93 35 43)

BULLETIN  DE  SOUSCRIPTION

(Valable jusqu'au 15 mai 2007)

envoyer, accompagn du chque de rglement l'Imprimerie F. Paillart BP 30 324 80103 Abbeville ( Tl: 03 22 20 60 20 - Fax: 03 22 20 60 21- Email: imp.paillart@wanadoo.fr)

................

Nom..............................................................................................Prnom:..............................................

Adresse:...................................................................................................................................................

Dsire recevoir l'ouvrage: Trois religions monothistes issues de l'ancienne civilisation gyptienne: le judasme, le christianisme et l'islam.

                                          ...........exemplaires X  30,00 euros  = ................euros

                                                           Frais d'envoi ventuels.....=................euros

                                                                                 Total..............=................euros

..................................                                                          Signature,

Parution prvue en juin 2007

 

Appel  aux  Internautes    

 

 

 

Les peintres du 18e sicle

    Je demande aux internautes spcialistes en la matire de bien vouloir tenter d'identifier la signature  ci-dessus.

    Elle figure, en bas droire, d'une huile sur toile (2,40 m x 1,56 m) reprsentant une scne religieuse (La Rsurrection du Christ) commande en 1752 par les Chevaliers Hospitaliers de Fieffes dans la Somme au peintre identifier, pour dcorer le grand retable du matre autel de leur glise. Cette toile vient d'tre rcemment restaure et inscrite au titre des Monuments Historiques.

    Je serai reconnaissant aux personnes qui formuleront une proposition de bien vouloir aussi fournir leur nom et leur qualit ( Professeur d'Art..., Critique d'art du...,Commisseur Priseur de... etc.)

     Merci d'avance aux internautes de bonne volont.

    Appel lanc en octobre 2006

                                                              Le  premier  ouvrage

Gravure de couverture:  le chteau de Rambures (Somme) (15e sicle)

situ la limite de la Picardie et de la Normandie, proximit du versant nord de la Bresle.

Aux  confins  de  la  Picardie  et  de  la  Normandie

   J'ai dit galement, compte d'auteur, en dcembre 1992, en tirage limit, un autre ouvrage intitul:  Aux confins de la Picardie et de la Normandie qui retrace l'histoire dtaille des rgions: Ponthieu, Vimeu, Valle de la Bresle, en Picardie maritime, ainsi qu'en Normandie, celle des anciens comts d'Eu et d'Aumale. avec aussi, au chapitre du Moyen-Age, une gnalogie dtaille des ducs de Normandie, de leurs guerres fodales et de la conqute de l'Angleterre par Guillaume "le Conqurant". Ce livre a obtenu, en dcembre 1993, le prix de Picardie (Rgionalisme) alors que cette premire dition venait de s'puiser. Devenu un livre de rfrence, une seconde dition limite a t faite en janvier 1994, elle est galement puise.

 

   Cet ouvrage, dont les deux ditions sont puises peut tre consult dans certaines grandes bibliothques de la Somme et de Seine-Maritime ainsi qu' la Bibliothque Nationale Franois Mitterrand Paris.

     

 

 

 

 

ECHOS   DE  LA  PRESSE  A  SA  SORTIE

 

Lenvol en pays de Somme

N 11 juin-aot 1993

Une mmoire qui se tisse

par Yves-Marie Lucot

 

   Lucien Grou, instituteur honoraire, vit Blangy-sur-Bresle,  aux confins de la Picardie et de la Normandie , titre du prodigieux ouvrage de six cent pages auquel il a consacr vingt annes. A lorigine, le livre, prfac par Max Lejeune, tait un travail pdagogique consacr lhistoire du village de Bouillancourt-en-Sry o lauteur a enseign. Puis, une histoire locale en poussant une autre, darchives en monographies, Lucien Grou a conu le  projet dune saga exhaustive de louest et du sud de la Picardie. Un travail unique sur la mmoire rgionale, de la prhistoire la seconde guerre mondiale avec, notamment, la visite de Gaulle Huppy. Ce livre qui indexe plus de quatre cents communes est un vnement.

 

Agir en Picardie

N 49  davril 1994

par Yves-Marie Lucot

 

vnements culturels

Les prix littraires du Conseil Rgional de Picardie

Des crivains lhonneur

   Philippe Lacoche, dans la catgorie littraire, et Lucien Grou, dans la catgorie rgionaliste, sont les heureux laurats du PRIX DU LIVRE DE PICARDIE.

   Au mois de dcembre 1993, le Conseil Rgional de Picardie a dcern ses prix littraires 1993. Le troisime prix du livre de Picardie, dans sa catgorie littrature, est revenu Philippe Lacoche, journaliste du Courrier Picard Abbeville, pour son trs beau recueil de nouvelles  Cit Roosevelt  (Ed. Le Dilettante). Se textes courts voquent avec nostalgie et tendresse une enfance heureuse dans une cit provisoire des annes soixante Chauny et Tergnier dans lAisne.

   Le prix rgionaliste a t attribu Lucien Grou, ancien instituteur de Bouillancourt-en-Sry (Somme) pour son magnifique travail de mmorialiste,  Aux confins de la Picardie et de la Normandie  (Ed. Paillart Abbeville), racontant par le menu lhistoire du sud-ouest du Pas-de-Calais, du Ponthieu, du Vimeu et du nord de la Seine-Maritime.

 

Le courrier picard

dans son quotidien du 21 dcembre 1993

Alain Fortias titre aussi un article:

Deux crivains picards lhonneur

   Notre confrre Philippe Lacoche, responsable de ldition  Picardie maritime , et Lucien Grou , ancien instit, viennent dtre rcompenss par le Conseil rgional dans le cadre du Prix du livre de Picardie.

 

 

 QUELQUES  EXTRAITS DU LIVRE

Concernant la prhistoire :

B. Dans la valle de la Bresle                                                                                   page 10

   La trace dune occupation humaine prhistorique a t dcouverte Blangy-sur-Bresle (S-M ; Normandie) en 1868. Les archologues locaux, les frres E. et H. Morgan ont trouv dans la valle de la Bresle, au lieu-dit  Le campigny  lemplacement dune occupation humaineIls ont mis dcouvert des fonds de cabanes circulairesEn 1886, larchologue Philippe Salmon cra mme le mot  Campignien  pour dsigner la premire priode du nolithique..

La priode gallo-romaine :

Extraits de la page 24

   A Eu (S-M ; Normandie), en la clairire de  Vert-Ponthieu , sur le versant sud de la valle de la Bresle, au lieu-dit  Le Cirque , nom significatif, existait lpoque gallo-romaine, un centre de vie, un complexe, btiments, thtre, temple, qui paraissait tre important.

   Il fut dcouvert au 18me sicle par les ouvriers qui traaient une route travers bois.

Ce site fut nouveau explor en 1872 par labb Cochet puis remis au jour partiellement entre 1965 et 1973 par lquipe darchologue de M. Michel Mangard..

La christianisation et les saints :

Extraits de la page 51 :

   Saint Angilbert :

   Angilbert naquit vers lan 740, il appartenait la haute noblesse et fut lev au palais de Ppin-le-Bref, le pre de Charlemagne. Charlemagne le confia dabord son second fils Ppin. Et ce prince fit dAngilbert son premier ministre..Plus tard, lempereur nomma Angilbert gouverneur dune vaste contre maritime allant de lEscaut al Seine et englobant le futur comt de Ponthieu.. Ds lors, Angilbert fixa sa rsidence Centule (Aujourdhui, St-Riquier prs dAbbeville)..

Le Moyen-Age : un tableau de concordance important, couvrant toutes les poques, nous permet de bien situer dans le temps les vnements et les gnalogies des principaux seigneurs de la rgion ainsi que celle des ducs de Normandie et des rois dAngleterre issus de Guillaume le Conqurant.

Extrait de lun des renvois explicatifs du tableau, le n 19 et 20 de la page 107

   (19) Enguerrand II de Ponthieu pousa Adle ou Adeline de Mortaing, une demi-sur de Guillaume le Conqurant. .Le duc de Normandie attaqua le chteau de Guillaume de Talou, Enguerrand II se porta au secours de son beau-frre et fut tu l-bas Arques (Normandie) en 1503.

(20) Guillaume le Btard, duc de Normandie, appel  Guillaume le Conqurant  aprs sa conqute de lAngleterre, pousa Eu, en 1050, Mathilde, fille de Baudouin comte de Flandre

Conqute de lAngleterre,en 1066, par le duc de Normandie :

Extrait de la page 125 :

   Parmi les seigneurs de Haute-Normandie, de Picardie, de lArtois et de la Flandre qui lont accompagn, on relve les noms suivants :

   Robert comte dEu (S-M), ainsi que Guillaume et Osberne dEu ; Eude de Champagne comte dAumale (S-M) et Robert dAumale ; les seigneurs de Monchaux et de Soreng (S-M) ;..Guy et Hugues de Ponthieu ; Gautier et ses fils Renouf et Bernard de St-Valery (Somme, Picardie) ; les sires de Gamaches..

Les croisades et les reliques dorient :

Extrait de la page 136 :

   Alaume de Fontaine est de ceux qui ont rcupr des reliques. Quand il meurt de la peste en lan 1205, il en possde plusieurs. Pour les sauvegarder, il donne avant sa mort, ses instructions son aumnier Wibert. Il le renvoie en France porteur des dites reliques accompagnes de lettres scelles. Ces reliques parviendront leur destination et seront dposes dans le sanctuaire de lglise Notre-Dame de Longpr (Somme, Picardie) glise quil avait fonde avant son dpart en Terre sainte, en 1190..Aprs cet vnement, la commune prit le nom de Longpr-les-Corps-Saints

La croisade contre les Albigeois.

   Extrait de la page 198 :

La mort dEustache de Cayeux

    Au passage dun petit pont, donc, Eustache de Cayeux reut un coup dont il ne put se relever, dune lance de frne pennon de diverses couleurs et il ne se trouvait point l de prtre pour lassister, le confesser, ni lui donner pnitence

   Au retour de sa dpouille mortelle, son pre Guillaume II, amnagea en sa mmoire, en juillet 1218, dans lune des tours de son chteau de Bouillancourt-en-Sry, une chapelle ddie Saint-Eustache

Le mariage de Louis XII Abbeville (Ponthieu) en 1514

   Extrait de la page 247 :

.Louis XII quitte Paris fin septembre, le 30 il arrive Airaines, y couche deux nuits, puis arrive Abbeville le 2 octobre par la porte St-Gilles. Aprs laccueil et les prsents dusages faits par la municipalit et la population, il est conduit lhtel de la Gruthuse.

         Marie dAngleterre qui sest dabord marie en Angleterre par procuration, dbarque en France avec les siens pour accomplir la crmonie franaise. Elle arrive Nouvion le 7 octobre.

Les guerres de religion :

   Extrait de la page 256

La bataille dAumale

Henri IV, voulant tre le dernier rentrer, sexpose aux grles des arquebuses, il reoit une balle qui le blesse lgrement au niveau de la ceinture, le projectile a t amorti par laron de la selle. Les marais de la Bresle quils viennent de traverser retardent lennemi. Givry envoie une trentaine dhommes leur secours et cest avec peine et prcipitation que le roi parvient la porte de Longue-rue o il sempresse de crier :  Sauve la fortune de la France ! . Le pont-levis se baisse alors rapidement puis se relve aussi vite.

poque rvolutionnaire :

   Extrait de la page 288

La premire fte du 14 juillet Bouillancourt-en-Sry

    Une troupe arme, au centre de laquelle tait port un drapeau blanc avec cet criteau : Vive la nation, la loi et le roi, laquelle troupe fut conduite avec ordre et par sections de deux de front par un ancien militaire sur le chemin de Watteblry, la tte de laquelle nous marchions et un tambour avec un violon pour inviter nos frres de Watteblry, dj prvenus, clbrer de concert avec nous limprieuse fte de la libert. Nous les trouvmes demi chemin, une partie comme nous arme et le reste de lun et de lautre sexe tant le cortge. A leur apparition, nos cris de  Vive la nation, la loi et le roi !  se mlrent et se firent entendre de toute part avec la plus grande allgresse.. 

La vie au village au 19me sicle :

  Extraits des pages 310 et 321 :

Leau au village

En 1857, le conseil municipal vote une imposition de 600 F rpartie sur trois ans pour ltablissement dun nouveau puits la jonction de la rue dAbbeville et de la rue dInfrayIl fut en fait ralis dbut 1860...

Lentretien des rues

   La boue obtenue par grattage tait amoncele sur les cts de la chausse. Quand ces travaux de nettoiement taient termins, on procdait la vente des boues, aprs publication au tableau daffichage. La vente seffectuait rue par rue, par le maire assist de deux conseillers municipaux et du percepteur de la commune.

La premire guerre mondiale de 1914-1918

   Extrait de la page 414 :

   Durant les annes 1915-16 et 17, on voit un va-et-vient continuel dhommes de toutes races (Chinois, Hindous, Zoulous, gyptiens, Annamites, Marocains, Portugais, Italiens) dans la rgion).

   En 1917, on constate un peu partout une grande lassitude des esprits contre la guerre. Les villages sont mornes, les gens mfiants. Les lettres des soldats sont tristes et dcourageantes

La seconde guerre mondiale :

   Extrait de la page 424 :

   Promus trois jours plus tt au garde de gnral de brigade titre temporaire avec effet au 1er juin, le colonel de Gaulle que lon appelle dj gnral, est la tte de la 4me D.C.R. (la 4me division cuirasse).

   Ce 27 mai 11 h, du chteau Colin Oisemont, il donne ses ordres aux chefs dunits franaises et britanniques, en vue de dloger les Allemands installs sur le Mont Caubert et dans le triangle form par les trois communes : Cahon-Gouy, Erondelle et Huppy.

   Le 28 mai. Lattaque franaise commence 17 h. Le premier objectif atteindre est le village dHuppy..

Parmi les personnages clbres de la rgion :

   Extrait de la page 507 :

Le marchal Leclerc

   Le marchal Leclerc, cest--dire Philippe Franois Marie de Hauteclocque est n au chteau de Belloy-Saint-Lonard (Somme) le 22 novembre 1902 du comte Adrien de Hauteclocque et de Marie-Thrse de Waziers. Il passe sa jeunesse Belloy-Saint-Lonard mais rsidera au chteau de Tailly-lArbre--Mouches (Somme, dans le Vimeu) prs dAiraines, aprs son mariage en 1925 avec mademoiselle Thrse de Gargan, sur de la femme de son frre Guy, mariage clbr Versailles le 11 aot 1925.

                                                      

#Dbut

#Quelques extraits du texte

# Quelques gravures

# Table des matires

#Table des illustrations

#Recension

 

 

 

                                                                Quelques  gravures

 

    

          

                                                                           

 

             

  •      L'ancienne "Porte Guillaume " Saint-Valery-sur-Somme, autrefois appele  "Porte d'en haut" ou

                encore "Porte d'Eu" ou "Porte de l'Abbaye".

  •         Le beffroi actuel d'Abbeville.

 

                                           

 

  •     Portrait du gnral de Gaulle, ralis sur marbre par . Andr Rivire, marbrier, sculpteur et

              portraitiste Blangy-sur-Bresle (S-M).

  •     Le gnral de Gaulle, alors Prsident de la Rpublique, en visite en Picardie en juin 1964 et de

              passage Huppy (Somme).

 

TABLE  DES  MATIRES

Avant-Propos

de M. Fernand Demilly prsident du Conseil gnral de la Somme

 

Prsentation

du village tmoin de ce livre : Bouillancourt-en-Sry (Somme) 

 

La prhistoire

La prhistoire et la protohistoire dans la rgion .

 

Lpoque gauloise

Les diffrents sites de la rgion

La ferme gauloise

 

Lpoque  gallo-romaine

Les anciennes chausses..

Le site du Bois-lAbb Eu (S-M)..

Les trouvailles des 19e et 20e sicles

Les dtections ariennes..

La christianisation et les saints

 

Le  Haut Moyen-Age

Trouvailles concernant la priode mrovingienne

Les Normands...

Dcouvertes archologiques sur le trac de lautoroute A 28

 

Le  Moyen-Age

Les vestiges de cette poque :

  • Les mottes castrales
  • Les ruines de chteaux-forts..

Les noms des communes autrefois.

La fodalit酅.

Tableaux de concordance et gnalogiques des anciens seigneurs de la rgion

Les guerres fodales

La conqute de lAngleterre par Guillaume de Normandie

Les croisades

Les abbayes aux 11e et 12e sicles...

Labbaye de Sery.

Lmancipation des communes :

  • Les chartes communales
  • Les beffrois restants.
  • Les anciennes portes de ville.

Armoiries dautrefois..

Les fiefs de Bouillancourt-en-Sry.

Les seigneurs de Bouillancourt-en-Sry..

Les Templiers et les Hospitaliers.

La ferme de St Sverin Bouillancourt-en-Sry..

Lhpital St Jean-Baptiste Bouttencourt...

La maladrerie St Barthlemy Bouttencourt

La bataille de Bouvines..

La croisade des Albigeois

Un seigneur du Vimeu roi dEcosse

Lexpdition franaise en Hongrie contre les Turcs

La guerre de Cent ans..

  • La bataille de Crcy-en-Ponthieu (Somme)..
  • La croix de Bohme Crcy-en-Ponthieu (Somme).
  • La bataille dAzincourt (PdC)

 

Les  temps  modernes

Les seigneurs de Bouillancourt-en-Sry (suite)

Louis XI et le duc de Bourgogne dans la rgion.

Le mariage de Louis XII Abbeville..

Les guerres de religion

  • Les batailles dArques et dYvry..
  • La bataille dAumale.

La guerre de Trente ans dans la rgion.

Le vu de Louis XIII Abbeville

Population :

  • Evolution de la population dun village rural du Vimeu
  • Chiffres de population de quelques communes.

Lpoque rvolutionnaire :

  • Le cahier de dolances de Bouillancourt-en-Sry.
  • La 1re fte du 14 juillet Bouillancourt-en-Sry..
  • La garde nationale.
  • Les volontaires de 1792 Bouillancourt-en-Sry..
  • Fte de la reprise de Toulon..
  • Arrestation des chtelains

De Bonaparte Napolon 1er

  • Lattentat manqu de Cadoudal.
  • La vie au village.
  • Les armes rvolutionnaires et impriales.

La vie au village au 19e sicle..

Leau au village

Des eaux minrales dans la valle de la Bresle

Les incendies aux 18e et 19e sicles.

Les lieux-dits et le pass酅..

Le circuit des croisettes

Les rues du village au 19e sicle.

La maison commune

vnements particuliers du 19e sicle.

Lglise de Bouillancourt-en-Sry..

  • Le presbytre.
  • Les objets dart..
  • Les reposoirs du village
  • La fabrique au 19e sicle..
  • Le cimetire et les inhumations dautrefois.

Lcole de jadis..

Les chtelains au 19e sicle Bouillancourt-en-Sry.

Le chteau dAnsennes Bouillancourt-en-Sry

Chteaux ; manoirs ; btisses anciennes.

La guerre de 1870-1871..

Quelques faits divers aux 18e et 19e sicles 

  • Le charivari..
  • Une rivalit entre la municipalit et le cur酅.

La guerre de 1914-1918...

La guerre de 1939-1945..

Rsums historiques concernant quelques communes

  • Watteblry, hameau de Bouillancourt-en-Sry..
  • Busmnard, hameau du Translay..
  • Infray, hameau de Frettemeule.
  • Rambures (Somme)..
  • Bouttencourt (Somme) .
  • Blangy-sur-Bresle (S-M)..
  • Gamaches (Somme)...

Plerinages dautrefois.

Les halles dautrefois

Les hommes clbres de la rgion :

  • Jean de Blangy  (14e sicle)
  • Enguerrand de Monstrelet (15e sicle)
  • Vatable (17e sicle).
  • Les frres Anguier (fin 16e sicle).
  • Thibaut Poissant (17e sicle)..
  • Jean de Biencourt dit Poutrincourt (17e sicle)..
  • Jean-Baptiste Poultier (17e sicle).
  • Duquesne (17e sicle)
  • Les graveurs abbevillois
  • Andr Dumont (18e et 19e sicles).
  • Boucher de Perthes (18e et 19e sicles)..
  • Gdon de Forceville (19e sicle)..
  • Lamiral Courbet (19e sicle)
  • Henri Breuil (19e et 20e sicles)
  • Le marchal Leclerc (20e sicle)...

 

     VII

 

 

4

 

 

 

7

 

 

17

19

 

 

23

24

26

29

36

 

 

59

63

65

 

 

 

71

77

 

90

94

99

119

124

130

140

145

 

160

163

167

 

173

181

182

187

193

195

196

196

197

204

208

216

220

221

227

 

 

 

 

237

240

247

250

255

256

 

262

264

 

274

277

 

 

280

288

289

290

291

292

 

294

294

297

300

 

304

309

311

313

315

316

320

322

326

332

335

339

359

361

362

 

367

376

381

384

395

402

403

403

 

 

411

421

 

442

451

457

458

464

467

482

480

487

 

 

490

490

491

492

494

495

496

498

499

500

503

504

506

507

507

 

 

#Dbut

#Quelques extraits du texte

# Quelques gravures

# Table des matires

#Table des illustrations

#Recension

 

 

Table des illustrations

 

Carte simplifie : ouest du dp. de la Somme et nord du dpart . de S-M

Vue arienne du village tmoin : Bouillancourt-en-Sry (Somme), dans le Vimeu.................

Le site du  Campigny  : vue arienne et plan de situation.....................

Plan de lenclos prsum celtique Bouillancourt-en-Sry (Somme).................

Vue arienne des traces dune ferme gauloise Drucat, dans le Ponthieu..............

Vue arienne de la clairire du  Vert-Ponthieu  (Bois lAbb Eu S-M)...................

Vues de quelques dtections ariennes faites par M. R. Agache .................

Carte des emplacements des diffrentes traces en sous-sol de substructions............

Le tombeau de Saint Germain dEcosse.................

Vitrail reprsentant Saint Milfort Soreng (S-M, Normandie).....................

Le tombeau de St Laurent la ville dEu (S-M, Normandie).......................

Vue dune cruche ancienne trouve sur les fouilles de lautoroute A 28.....................

Croquis des fosss du chteau Buron Bouillancourt-en-Sry (Somme)................

Vues ariennes de mottes castrales dans le Vimeu....................

Le chteau de Bouillancourt-en-Sry : vues et plan......................

Ruines de chteaux-forts dans le Vimeu : vues et plans.....................

La stle  Mariage de Guillaume de Normandie  Eu (S-M)...................

Stles rappelant la conqute de lAngleterre par Guillaume de Normandie :

A Dives-sur-Mer (Calvados Normandie) et St-Valery/Somme (Picardie)................

Quelques extraits de la  Tapisserie de Bayeux  (Normandie).................

Carte du trajet de la premire croisade.................

Le moulin vent de St-Maxent dans le Vimeu.................

Lancienne abbaye du Lieu-Dieu Beauchamps dans la valle de la Bresle.............

Labbaye de Sry : plans, estampes, vues (valle de la Bresle)................

Sceau ancien de la commune du Crotoy dans le Ponthieu................

Lhtel de ville et le beffroi dAbbeville (Ponthieu).......................

Vues de beffrois : St-Riquier et Rue, dans le Ponthieu..................

Lenceinte dAbbeville, dans le Ponthieu, au 17me sicle................

Plan de la ville dEu (S-M, Normandie) en 1590..................

Vue de la  Porte de lEmpire  Eu (S-M , Normandie)...................

Vues des anciennes portes de St-Valery-sur-Somme (Ponthieu)...............

Armoiries......................

Emblmes et sceaux des Templiers et des Hospitaliers.................

Vue actuelle de lancienne maison des Templiers de Buigny-les-Gamaches..............

Vue dun document ancien concernant Guillaume II de Cayeux.................

Sceaux de Guillaume III, dAnselme et de Mathieu de Cayeux..................

Carte de situation de Nicopolis.................

Portrait de Jean de Luxembourg...................

La croix de Bohme Crcy-en-Ponthieu.....................

Monument  Jean de Luxembourg  Crcy-en-Ponthieu.................

Le chteau du Crotoy (Somme) : reproduction dune miniature..................

Vue de la tour  Mailly  St-Lger-aux-Bois (S-M Normandie)...................

Le mausole dHenri de Guise la ville dEu (S-M, Normandie)...................

La bataille dAumale (Normandie) en 1592 : gravures.....................

La porte de  Longue-Rue  Aumale (S-M, Normandie)..................

Le vu de Louis XIII Abbeville (Ponthieu) : toile de Ph. de Champaigne...................

Population : tableaux et graphiques...................

Portrait de Bonaparte.......................

Timbre-Poste :  Le vanneur  par le peintre Millet..................

Le chteau deau de Bouillancourt-en-Sry..................

La fontaine de la famille dOrlans la ville dEu (S-M, Normandie).....................

Plan de la commune de Bouillancourt-en-Sry (Somme)................

Le calvaire  des petites croix  et plan du  circuit des croisettes ................

Mairie de Bouillancourt-en-Sry : plan de situation et vue..................

Des traces du pass qui disparaissent dans nos villages : vues..............

Lglise de Bouillancourt-en-Sry (Somme)....................................................................

  • Vues et plans.........................
  • Les vitraux...........................
  • Statuettes : La Pita et la  Mise au tombeau ...................
  • Les reposoirs : plan et gravures........................
  • Lentre du cimetire.........................

Lcole de jadis :

  • St-Firmin lcole : un quatre-feuilles de la cathdrale dAmiens....................
  • Reproduction du tableau de Van Ostade....................
  • Tapisserie :  Lcole au 16me sicle .....................
  • Plans de situation Bouillancourt-en-Sry (Somme).....................
  • Les lves dune classe Bouillancourt-en-Sry : 1968/1969.....................

Plan de limpasse  Cul de sac Bouillancourt-en-Sry au 19me sicle................

Le chteau dAnsennes Bouillancourt-en-Sry :

  • Ruines de la chapelle  St Loup ....................
  • Plans........................
  • Vues actuelles.........................

Vues de quelques chteaux, manoirs, btisses anciennes.............

La guerre de 1870-1871 : trois gravures (scnes de guerre ou doccupation).............

La guerre de 1914-1918

  • Cartes postales anciennes : Abbeville (Somme) et Frvent (P. d. C.)...................
  • Monuments aux morts : Abbeville et Gamaches (Somme)......................

La guerre de 1939-1945

  • Portrait dHitler et coiffures militaires...........................
  • Portraits des chefs dEtat en guerre.........................
  • Portrait du gnral de Gaulle par le blangeois M. Andr Rivire .........................
  • Vues : le gnral de Gaulle Huppy (Somme).......................
  • Huppy (Somme) : vues des stles et du mmorial.....................

Watteblry : lglise, vues et plans......................

Busmnard :

  • Lancienne chapelle : plan, banc ancien, vues.........................
  • Le chteau : dessin de L. Gillard...........................

Rambures :

  • Le chteau : plan et vues............................
  • Lglise : vues et dessin de Duthoit..........................

Bouttencourt : Vue de lglise..........................

Blangy-sur-Bresle (S-M ; Normandie) :

  • Plan de situation de lancienne porte de Rouen.....................
  • Lglise : vues dhier et daujourdhui..........................
  • Plan de lemplacement danciens btiments publics....................

Gamaches (Somme) :

  • Vues de lglise..........................
  • Vues de la gare..........................
  • Vue de lancienne chapelle Ste Marguerite....................

Les halles dautrefois :

  • Gamaches : aquarelle dO. Macqueron (19me sicle)...................
  • Hornoy-le-Bourg et Oisemont : vues actuelles.........................

La stle  Michel Anguier  la ville dEu (S-M ; Normandie)....................

Deux statues de Poultier en la cathdrale dAmiens...................

Reproduction de documents signs par Andr Dumont..................

Monument ralis par Gdon de Forceville Amiens..................

Monument de lamiral Courbet Abbeville.......................

Le Marchal Leclerc :

  • Portrait.........................
  • Statue et monument.......................

 

V

5

13-14

18

19

25

30 33

35

39-40

50

54

68

72

75-76

78 85

86 89

108

127

128-129

131

139

144

146 159

162

164-165

166

167

169

170

171-172

173 180

187

192

200

203 216

210

221

223

224

230

246

254

257

258-259

266

274 279

294

306

309

312

317

318-319

323

324

 

328-338

et 341

339 352

356-358

359-360

363

 

 

366

366

368

372

375

 

378

 

380

378

382

 

389 394

396 401

 

 

411-412

419

 

 

421

422

436

436

438-439

446 449

 

 

 

453 455

456

 

460 462

463

 

465

 

469

470-471

475

 

 

484

485

486

 

 

 

487

489

 

493

497

502

505

506

 

508

509

 

#Dbut

#Quelques extraits du texte

# Quelques gravures

# Table des matires

#Table des illustrations

#Recension

 

 

                                                         Recension faite par l'abb Francis Lecomte

                                Conservateur-Archiviste  de la bibliothque et des archives du diocse d'Amiens

                                                           et parue au Bulletin n 662 du 3me trimestre 2001

                                                         de la Socit des Antiquaires de Picardie Amiens

                                                                                                                                                                                                                         ********************

 

    Lavant-propos que le prsident du Conseil gnral de la Somme a sign pour le premier volume caractrise avec bonheur lambition et la russite de lauteur :

-          Lucien Grou, crivait M. Fernand Demilly, cet enseignant enracin au cur de notre terroir, fait uvre dhistorien et il dcid, tel lentomologiste, dobserver lHistoire au microscope, en la passant au prisme de la vie dune petite commune de notre Vimeu : Bouillancourt-en-Sry.

         Grce lui, cest toute une rgion de notre dpartement aux confins de la Normandie que nous dcouvrons, vivante et vibrante au rythme de son histoire.

          Le rsultat de ce travail remarquable est tout fait original et vient judicieusement enrichir notre patrimoine .

          Cet ouvrage, dont la couverture attire lil tant par sa couleur orange que par la photographie du chteau de Rambures (ct sud),  relate  crit Lucien Grou, les principaux faits qui se sont passs dans la zone couverte par le sud-ouest du Pas-de-Calais, le Ponthieu, le Vimeu et le nord-est de la Seine-Maritime, et ce, depuis la prhistoire jusquaux temps actuels.

         Et lauteur fait observer que cette rgion fut le lieu de passage de bien des invasions, et longtemps le thtre de nombreux vnements de notre histoire nationale. Ainsi, a-t-il dtaill, aprs avoir prsent le village-tmoin de Bouillancourt-en-Sry, prs de Blangy-sur-Bresle, les documents instructifs sur les diverses poques :

   Quatre pages illustres sur les villas gauloises, les chausses gallo-romaines, le site de Bois-lAbb Eu (S-M), et dautres emplacements dtects par la photographie arienne dont les plus significatifs taient occups par des villas gallo-romaines : Martainneville, Miannay, Villers-sous-Ailly, et Vieux-Rouen-sur-Bresle, parfois par un fanum : Tilloy-Floriville. Ces sites ont t reprsents par des gravures en noir et blanc, reproductions de clichs raliss par M. Roger Agache .

-         A la suite, vingt pages retracent la christianisation et voquent les saints : Martin (16 paroisses lui sont consacres) ; Firmin ; Germain lcossais, le filleul de St-Germain dAuxerre ; Vaast (qui serait natif dAndainville) ; Honor, fils dun boulanger de Port-le-Grand et vque dAmiens (46 ans) ; Valry et son compagnon Vadolein ; Blimont (de Gouy prs de Saigneville) ; Loup, le saint vque de Sens, exil un an dans le  Vinimaco  (le Vimeu) par Clotaire II ; une chapelle lui fut ddie au chteau dAnsennes Bouillancourt-en-Sry (photo p. 380) ; Mauguille, noble irlandais, disciple de St Furcy, mort Montrelet (Hameau de Boufflers-en-Ponthieu), grand thaumaturge au demeurant ; Riquier, qui, pour chapper ses admirateurs, quitta Centule pour un ermitage Ocialde, qui devint aprs sa mort, Forest-Montiers ; Eloi et son ami Dadon qui vanglisrent aussi la rgion de Gamaches, o Eloi gurit un boiteux ; Lger, lvque dAutun martyr ; Millefort, le missionnaire cossais qui se fit domestique Soreng prs de Blangy-sur-Bresle et La Bouvaque prs dAbbeville et mourut dcapit ; Angilbert, dabord puissant gouverneur dune vaste contre allant de lEscaut la Seine, puis septime abb (lac) de St-Riquier ; Bernard de Tiron, natif dAbbeville, thologien St-Riquier, fondateur de plusieurs monastres dont Tiron prs de Chartres ; Gautier dAndainville, fondateur de Berteaucourt-les-Dames ; Laurent OToole, archevque irlandais de Dublin, mort extnu Eu (S-M), chez les chanoines de St Victor, en 1180 ; labbatiale conserve ses ossements, il fut canonis en 1226.

-         Des chteaux mdivaux, Lucien Grou retient davantage ceux de Bouillancourt-en-Sry, Gamaches, Monchaux-Soreng, Airaines, Snarpont, auxquels il consacre seize pages abondamment illustres de plans et de gravures.

-         Lauteur passe en revue les ABBAYES mrovingiennes et carolingiennes (pp. 54 sq) Saint-Riquier, Saint-Valery, Saint Josse-sur-Mer, Forest-Montiers, dont il souligne le rle primordial :  centres de prires certes, mais aussi lieux de travaux divers : dfrichements, soins, asile, production de manuscrits, rayonnement culturel . Saint-Riquier, abbaye-phare, duqua alors les enfants royaux ; la plupart des moines de la rgion y furent forms. De nombreux missionnaires en partirent vers lEurope du centre et du nord.

          Labbaye de Sry, de Bouillancourt, transfre Bouttencourt en 1185, fait mme lobjet dune tude particulire (p. 145-160), abondamment illustre de plans, destampes et de photographies de lauteur.

-         LES TABLEAUX DE CONCORDANCE (pp. 99-119) prcdent ltude de la fodalit et des principales familles seigneuriales de la rgion ; pas moins de soixante-douze seigneurs sont prsents lappel. Mine de renseignements aussi divers que concis, ce grand chapitre du Haut Moyen-Age retrace les guerres fodales, depuis les invasions normandes jusquaux croisades (pp. 120-130). Les incidences des huit croisades sur la vie du Vimeu, du Ponthieu et de la Haute-Normandie furent multiples :

           Les seigneurs de St-Valery ramenrent dorient la technique des moulins vent dans notre rgion. Ceux-ci se multiplirent. Encore au XIXme sicle, on pouvait en compter plus 500 (p. 138) ; aujourdhui, seul celui de St-Maxent est encore debout (photographie de 1989 p. 139).

          Pruniers de Syrie, orangers, mriers, sucre de canne, furent acclimats dans la province, ainsi que des pur-sang arabes.

         Les reliques furent reues en grande pompe, elles sont lorigine de la collgiale de Longpr-les-Corps-Saints.

-         Autre chapitre dimportance, celui de : lmancipation des communes. (pp. 160-172).

Lucien Grou en numre les CHARTES et en fournit une liste date depuis le XIIme sicle.  Il semble, crit-il, que la plus ancienne soit celle de Saint-Riquier (1126) (dans le Ponthieu) . La dfinition quil donne des communes est excellente (p. 161) :  Union de citadins ou de villageois, qui a pour but de grer les intrts collectifs, moraux ou matriels de la ville ou du villages . Ses membres sy engagent parfois par serment. Ainsi, Rue (dans le Ponthieu), la charte prcisait quau cri de  Commune ! commune ! , les habitants devaient immdiatement se porter au secours des compatriotes en danger, que ce soit dans le bourg ou au-del de ses limites 

 Ces chartes dits daffranchissement prvoyaient le devoir dost, cest--dire que,  vritable seigneurie , la commune devait fournir au roi, en cas de menaces hostiles sur le royaume, un contingent de soldats. On a vu ainsi Bouvines en 1214, les bannires de Reims et de Beauvais.

Soulignons ltude complmentaire des BEFFROIS communaux que le temps a respects dans le Ponthieu : Abbeville ; Saint-Riquier et Rue, ainsi que celle des PORTES et des remparts qui ceignaient Abbeville, Saint-Valery, Saint-Riquier (3 portes), Crcy (en Ponthieu), Montreuil (PdC), Hiermont, Waben, Oisemont, Gamaches, Aumale, Blangy-sur-Bresle et Eu (en limite de la Picardie et de la Normandie). Cette dernire cit avait encore cinq de ses portes la fin du XVIme sicle, et, elle est la seule avec St-Valery (Ponthieu), en possder encore des vestiges (p. 169, admirable reproduction du plan de la ville dEu en 1590).

Mme les blasons des villes et villages et les armoiries des seigneurs font lobjet de pages prcieuses, abondamment illustres, en noir et blanc malheureusement (pp. 173 183). Les communes actuelles trouveront l une source abondante pour leurs blasons respectifs.

   Lessentiel des GUERRES FEODALES et leurs incidences sur la rgion sont exposs en dtail, accompagns de prcieuses illustrations et de lindication des sources (numrotes en index, 300 au total !). De 925 1270, lauteur les retrace avec clart et concision. Sa relation de la conqute de lAngleterre par le duc Guillaume (p. 124-130) est loccasion de montrer luvre la trentaine de seigneurs de Haute-Normandie, Picardie, Artois et Flandre qui ont accompagn et servi  le Conqurant  Hasting (1066). A Saint-Valery-sur-Somme, rue du quai Lajoille, un monument mmorial est dress depuis le 18 septembre 1966 (900me anniversaire de la bataille) et sen suivent deux reproductions p. 127. Flicitons galement Lucien Grou de nous avoir donn six pisodes (photographis par lui-mme en 1990) de la Tapisserie de Bayeux (notamment en ce qui concerne Harold prisonnier du comte Guy de Ponthieu Beaurain (PdC).

   LES CROISADES. Les chevaliers de Ponthieu et de Vimeu qui participrent la 4me croisade (1201-1204), inacheve aprs la prise de Constantinople le 13 avril furent une demi-douzaine : Hue de St-Pol, Eustache de Cayeux, Anseau de Cayeux (sur le rle duquel lauteur stend juste titre, p. 135), Pierre dAmiens sire de Vignacourt et de Flixecourt, Hugues et Alaume de Fontaine-sur-Somme (presque tous de Picardie).

   Ceux de la 5me croisade sont : le comte dEu (en Normandie, Raoul dIssoudun, mort Acre (1218), Anseau de Cayeux, Robert Floury, mayeur de Blangy-sur-Bresle (limite de la Normandie et de la Picardie), Thobald, Raoul et Guillaume de Visme, Henri dAiraines, Alaume et Nicolas de Fontaine-sur-Somme et Jean de Francqueville (p. 137).

   A la 6me de sont distingus : Odon de Visme et Gautier dAigneville.

   A la 7me, mene par Louis IX (1248-1254), on rencontre, outre les prcdents, Grard dAilly (Haut Clocher dans le Ponthieu), Hugues dArrest, Henri de Boufflers, Gilet de Martainneville, Jean de Crcy (en Ponthieu), Oder de Visme, Jean I de Dreux seigneur de Saint-Valery-sur-Somme et de Gamaches, qui mourra Chypre en 1248, un an avant la prise de Damiette.

  Enfin la 8me, de 1268 1270, o St Louis mourut de la peste Tunis. taient prsents : Enguerrand de Bailleul (Ponthieu), Eustache dAuxi (le Chteau), Raoul de Nesle et son frre Jean, poux de la clbre Jeanne de Ponthieu et dAumale ; Jean de Gamaches ; Alphonse de Brienne, comte dEu (Normandie) et Jean son fils.

   Nous saurons gr Lucien Grou davoir consacr quelques pages (187-192) aux TEMPLIERS et HOSPITALIERS de St-Jean-de-Jrusalem, vtus de noir ponctu de croix blanche sur la poitrine, moines-soldats devenus par la suite, aprs les croisades, diplomates et banquiers de la couronne. Anselme de Cayeux en 1130, dota les Templiers dune ferme importante au Translay (Picardie) : Busmnard, nomme Rohastre sur les anciens titres, qui deviendra  le Routre  sur le cadastre. Aprs la suppression du Temple par Philippe le Bel, en 1307, leurs biens immobiliers passrent entre les mains de Hospitaliers : les commanderies de Conteville (Ponthieu), Brailly (Cornehotte), la maison templire de Thuison qui deviendra la Chartreuse de St-Honor, faubourg dAbbeville (Ponthieu), la Blanche-Abbaye de Beauvoir, Bazincamps dAiraines, Oisemont, Acheux-en-Vimeu, Monflires (aprs lchange de Busmnard, acquis par labbaye de Sry), dont dpendra  lEcoreaux  de Fresnoy-Andainville, et Lannoy-le-Temple prs dEmbreville (toutes de Ponthieu ou Vimeu en Picardie).

   Les commanderies dj possdes par les Hospitaliers de St-Jean-de-Jrusalem taient des domaines : celui de Saint-Maulvis rayonnait dans les villages dalentour o lordre avait des  maisons  fortes : Epaumesnil, Fay, Vergies, Frettecuisse, Campsart, Yzengremer, Hornoy-le-Bourg, Nesle-lHpital (ainsi nomm cause de lordre de lHpital) tait une commanderie dont le Grand Matre eut haute, basse et moyenne justice dans sa seigneurie de Nesle jusqu la fin du XVme sicle.

   Une troisime commanderie tait celle de Fieffes (limite du Ponthieu et de lAminois) (1150 environ), avec chteau, glise et dpendances (Montrelet, Bonneville et Fienvillers). A Candas enfin, une maison d lHpital se rattachait celle de Fieffes.

   Des pages plus spcialises (p. 193-215) sont consacres lhistorique trs dtaill de la Maison de Cayeux, les seigneurs de Bouillancourt-en-Sry, dAnsennes et de Snarpont ; ainsi qu Jean de Bailleul (en Ponthieu), ami dEdouard 1er dAngleterre : celui-ci laccordera aux cossais, qui rclamaient un roi. Jean de Bailleul fut roi dEcosse trois ans seulement (p. 205).

   Une douzaine de pages sont consacres la GUERRE DE CENT ANS.

   Un tableau, p. 217, synthtise les principaux vnements sous diffrents rgnes anglais et franais, dEdouard III Henri VI, et de Philippe VI de Valois Charles VII  le Victorieux .

   Les incidences de ces combats perptuels dans la rgion sont numres danne en anne. Un exemple :

   1346 -  Venant dAiraines, les Anglais envahissent nouveau le Vimeu, le pillent et le brlent. Le chteau dHlicourt  est encore incendi. Labbaye de Sery est saccage. La maison des religieux de Busmnard est dtruite par le feu.

   La seconde partie du volume (pp.237-507) est aussi riche dinformations. On peut y dcouvrir cent dtails sur Bouillancourt-en-Sry (Vimeu), les statistiques dmographiques du Vimeu, la vie des villages au XIXme sicle, les eaux minrales de la Bresle, les incendies sous les temps modernes, lcole de jadis, les guerres de religion, celle de Trente ans et de 1870-1871, de 1914-18 et 1939-45, des notices historiques sur Watteblry (p. 442), Busmnard (451), Infray (457), Rambures (458), Bouttencourt (464), Blangy-sur-Bresle ( 467 482), un  charivari  Bouillancourt, une rivalit entre un cur (labb Fourrire) et la municipalit en 1869, avec les lettres lvque et au Garde des sceaux (pp. 402-410), les plerinages de Huppy, Guimerville, St-Germain-sur-Bresle, Hlicourt, Beauchamps (St Vincent), Tilloy-Floriville (St Antoine), les figures de personnages qui ont marqu : Jean de Blangy (14me sicle), Enguerrand de Monstrelet (15me ), Vatable, lhumaniste rudit du 16me, les sculpteurs Anguier (fin 16me), la belle brochette de graveurs abbevillois (18me-19me sicles), le conventionnel Andr Dumont, Boucher-de-Perthes, Gdon de Forceville, le sculpteur des  Gloires picardes , lamiral Courbet, labb prhistorien Breuil, enfin le marchal Leclerc (p. 507-510).

   Vingt-cinq pages de bibliographie et de sources de diverses origines couronnent ce grand travail, qui rendra service ses acqureurs.

-----------------

   Rappel de la conclusion commune aux deux recensions :

    Notre bulletin se devait de rendre compte de ces ouvrages. Ils sont des mines de renseignements sur le pass de deux rivires de chez nous, lune la frontire normande, lautre dans lest-aminois. Ils nous font les honneurs des sources de la Nivre, de la Fieffes, de la Belval, de la Naourde, de la Domarde et de la Lanches, comme des  pays  irrigus par la Bresle.

   Grces soient rendues leur dcouvreur.

                                                                  Francis Lecomte 

#Dbut

#Quelques extraits du texte

# Quelques gravures

# Table des matires

#Table des illustrations

#Recension

 

 

 

 

 

PrcdentAccueilSuivant

 


Copyright (c) 2004 Ma socit. Tous droits rservs.

www.lucien.groue@laposte.net

 

 

La rsurrection du Christ

en l'glise de Fieffes, commune de Fieffes-Montrelet (Somme)

 

Le  christianisme

    Les aptres et leurs disciples sont bien dsempars depuis le dpart de Jsus.........Puis, surmontant leur tristesse, ils sortent pour accomplir leurs missions dans l'empire romain o ils seront perscuts parce qu'ils agiront dans l'illgalit......

    Suivent ensuite: fondation  de la premire glise de Jrusalem; les voyages vanglisateurs des aptres et de leurs disciples parmi lesquels Paul de Tarse tient une place importante, parfois, ils connaissent une fin tragique; les crits de Paul, de Marc, de Matthieu, de Luc, de Jean qui ont servi par la suite l'tablissement de la Bible.

    La christianisation va ensuite se poursuivre dans la lgalit de l'Empire Romain parce que cette nouvelle religion, le christianisme, est devenue la religion lgale de l'empire par la promulgation, en l'an 313, par les deux augustes Constantin et Licilius, de l'dit de Milan qui reconnat cette nouvelle religion et qui interdit le paganisme jusqu'alors pratiqu.

    Suivent, les rcits de l'essor de cette religion et des diffrends qui interviennent entre les Eglises chrtiennes d'Orient et de Rome.

    L'art architectural y est voqu: les premires basiliques dites "romaines", les glises romanes aux 11e et 12e sicles puis les grandes cathdrales gothiques partir du milieu du 12e sicle.

La cathdrale Notre-Dame d'Amiens rpute tre la plus grande de France

    Suit une reprsentation du "Beau Dieu d'Amiens" et du "Christ rdempteur" de Rio-de-Janeiro.

    Le pontificat de la plupart des papes de Rome est dcrit avec les dmls qu'ils ont pu avoir avec les rois d'Europe et les Eglises d'Orient. L'histoire du Saint Sige occupe un long paragraphe.

    Le chapitre suivant est consacr aux Eglises orthodoxes, il marque les diffrences avec l'Eglise romaine et l'art architectural qui prend une forme particulire avec la basilique Sainte Sophie, rsultat d'une nouvelle technique de construction des glises du Moyen-orient, technique qui sera reprise par les musulmans pour riger leurs mosques.

 

L'ancienne basilique Sainte Sophie, devenue mosque puis muse Istanbul (Turquie)

    Le chapitre "CHRISTIANISME" se termine par: l'Eglise orthodoxe en Russie, dogme et institution, les sacrements, et les principales ftes religieuses.

L' ISLAM

    Apparition, au 7e sicle de notre re, d'une nouvelle religion, l'islam.

    Un prophte apparat

                         Quelques citations et rsums

    A l'ge de six ans, Mahomet ou Mohammed perdit sa mre et fut recueilli par son grand-pre................Quand il eut atteint l'ge de douze ans, il accompagna son oncle dans ses dplacements commerciaux..................par la suite il entra au service d'une veuve, Khaddja, qui l'envoya en Syrie la tte de ses caravanes. Il l'pousa et en eut quatre filles...............A cette poque, certains Arabes se livraient encore au culte des idoles alors que d'autres, tout comme les Juifs, pratiquaient le monothisme enseign par Abraham..................Quand Mahomet eut atteint l'ge de quarante ans, il se sentit appel prcher aux Arabes une nouvelle religion pour protester contre la dcadence de la morale et l'absence d'unit dans les diffrents cultes pratiqus par son peuple, aprs une visite de l'ange Gabriel.....L 'ange Gabriel  le guida aussi pour un voyage aux cieux afin d'y rencontrer Allah. 

La famille du prophte

Miniature tire de "La chronique d'Al-Biruni, manuscrit arabe du 18e sicle

    Pour cette ascension nocturne, il partit sur sa jument Borak (ou Bourak) de La Mecque pour une premre tape Jrusalem. De l, prenant appui sur un rocher qui a gard l'empreinte du sabot de sa monture, il s'leva dans les airs sous la conduite de l'ange Gabriel qui lui fit travrser les sept cieux et l'emmena auprs d'Allah. Ce dernier lui donna les instructions qui lui permirent d'tablir les prceptes de sa nouvelle religion et les rgles de vie de chaque musulman, elles permirent aussi, plus tard, la rdaction du Coran.

    Le Prophte eut ensuite son ministre public tout comme Jsus et, au dbut, tout comme Jsus, il fut rejet et combattu mais il finit par triompher de ses adversaires........

   Aprs sa mort survenue en juin 632, le successeur de Mahomet, Abou-Bark, pre de son pouse prfre, prit le titre de calife. Les califes  continurent son uvre religieuse et de conqute territoriale. En l'espace de douze ans, de 633 645 de JC, la Palestine, la Syrie, l'Egypte et la Msopotamie furent envahies et conquises.................Deux clans se formeront pour le pouvoir aprs la mort du calife Othman. Les partisans des mdinois, c'est dire des membres de la famille du Prophte appels chiites (ou sh'ites) exigent que le calife soit toujours un  descendant de Mahomet alors que les partisans d'lire Mu'wiyya, les mecquois, prnent l'obissance l'ordre tabli, la sunna d'o leur nom de sunnites.

La dynastie des omeyyades (sunnite) va s'installer Damas Le calife va y construire la premire grande mosque.......Les califes omeyyades lancrent une seconde vague d'expension et constiturent le premier empire islamique la fin du 7e sicle........Les rivalits taient toujours vives, pour le pouvoir, entre les shiites et les sunnites. Un affrontement militaire opposa les deux clans en 749, donnant la victoire aux chiites.  La nouvelle dynastie prit nom de "Abbasside" du nom de Abbas, oncle du Prophte. Elle tablit la nouvelle capitale Bagdad, cre spcialement en Msopotamie, sur le fleuve "le Tigre".

    Les Abbassides dvelopprent une brillante civilisation en matires de savoir, de culture, de mdecine et d'urbanisme. Elle atteignit son apoge avec Harun al-Rachid (785-809) qui fut qualifi de "Calife des Mille et une nuits".

 

    Apparition de l'Empire ottoman au milieu du 13e sicle. En 1453, il s'empare de l'Empire byzantin et la belle et grande basilique Sainte Sophie sera transforme en mosque. Il va prendre de l'extension aux 16e et 17e sicles. Au 16e sicle, l'art de btir les mosques va se perfectionner grce au clbre architecte Mimar Sinan qui va perfectionner la technique utilise jadis pour la construction de la Basilique Sainte Sophie Istanbul (Turquie).

La mosque Bleue du sultan Ahmet 1er Meydani Istanbul (Turquie)

    Le 20e sicle verra la fin des empires musulmans et commencera l're moderne du monde musulman.

    En fin de chapitre, sont dcrits: les deux principaux lieux saints islamiques, la mosque Al Harm de La Mecque, la mosque du Prophte Mdine (avec gravures), le calendrier musulman puis les ftes musulmanes.

    Le dernier chapitre a son importance pour l'incitation :

la tolrance, la fraternit et la paix

Il s'agit du

DECHIREMENT DE LA PALESTINE ACTUELLE

     Plan:  

- Histoire de la cration de l'Etat d'Isral

- Les conflits de voisinage surgissent: Description, avec dates, des guerres et affrontements avec les interventions de l'ONU.

- Le Liban aprs la premire guerre mondiale, les mandats britanniques et franais.

- Jrusalem, ville unique: petit historique, situation actuelle,  la vieille ville.

Vue arienne de l'Esplanade des mosques en la vieille ville de Jrusalem

- La volont des populations vivre en paix dans la fraternit. Des exemples: l'cole pour la paix; les voies de l'amiti, le jardin de la paix, le centre de paix universitaire l'universit Al-Aqsa de Gaza etc.

- Plaidoyer pour la paix en Palestine.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Prix de souscription valable jusqu'au 15 mai 2007:  30 euros augments ventuellement des frais d'envoi ci-aprs mentionns. Aprs cette date le prix public sera port 38 euros.

    Mode de livraison choisi (cocher la case correspondante):

A expdier par voie postale         au tarif lettre (avec enveloppe spciale): 4,77 euros

                                                                en "colissimo" 7,05 euros

                                                                                                                             par ouvrage

Par retrait, sans frais d'envoi, l'Imprimerie F. Paillart, 86 Chausse Marcad

     80103 Abbeville

Par retrait, sans frais d'envoi, chez M. Lucien Grou, 2 Route d'Eu

     76340 Blangy-sur-Bresle (Tl. 02 35 93 35 43)

BULLETIN  DE  SOUSCRIPTION

(Valable jusqu'au 15 mai 2007)

envoyer, accompagn du chque de rglement l'Imprimerie F. Paillart BP 30 324 80103 Abbeville ( Tl: 03 22 20 60 20 - Fax: 03 22 20 60 21- Email: imp.paillart@wanadoo.fr)

................

Nom..............................................................................................Prnom:..............................................

Adresse:...................................................................................................................................................

Dsire recevoir l'ouvrage: Trois religions monothistes issues de l'ancienne civilisation gyptienne: le judasme, le christianisme et l'islam.

                                          ...........exemplaires X  30,00 euros  = ................euros

                                                           Frais d'envoi ventuels.....=................euros

                                                                                 Total..............=................euros

..................................

Parution prvue en juin 2007

 

Appel  aux  Internautes    

 

 

 

Les peintres du 18e sicle

    Je demande aux internautes spcialistes en la matire de bien vouloir tenter d'identifier la signature  ci-dessus.

    Elle figure, en bas droire, d'une huile sur toile (2,40 m x 1,56 m) reprsentant une scne religieuse (La Rsurrection du Christ) commande en 1752 par les Chevaliers Hospitaliers de Fieffes dans la Somme au peintre identifier, pour dcorer le grand retable du matre autel de leur glise. Cette toile vient d'tre rcemment restaure et inscrite au titre des Monuments Historiques.

    Je serai reconnaissant aux personnes qui formuleront une proposition de bien vouloir aussi fournir leur nom et leur qualit ( Professeur d'Art..., Critique d'art du...,Commisseur Priseur de... etc.)

     Merci d'avance aux internautes de bonne volont.

    Appel lanc en octobre 2006

                                                              Le  premier  ouvrage

Gravure de couverture:  le chteau de Rambures (Somme) (15e sicle)

situ la limite de la Picardie et de la Normandie, proximit du versant nord de la Bresle.

Aux  confins  de  la  Picardie  et  de  la  Normandie

   J'ai dit galement, compte d'auteur, en dcembre 1992, en tirage limit, un autre ouvrage intitul:  Aux confins de la Picardie et de la Normandie qui retrace l'histoire dtaille des rgions: Ponthieu, Vimeu, Valle de la Bresle, en Picardie maritime, ainsi qu'en Normandie, celle des anciens comts d'Eu et d'Aumale. avec aussi, au chapitre du Moyen-Age, une gnalogie dtaille des ducs de Normandie, de leurs guerres fodales et de la conqute de l'Angleterre par Guillaume "le Conqurant". Ce livre a obtenu, en dcembre 1993, le prix de Picardie (Rgionalisme) alors que cette premire dition venait de s'puiser. Devenu un livre de rfrence, une seconde dition limite a t faite en janvier 1994, elle est galement puise.

 

   Cet ouvrage, dont les deux ditions sont puises peut tre consult dans certaines grandes bibliothques de la Somme et de Seine-Maritime ainsi qu' la Bibliothque Nationale Franois Mitterrand Paris.

     

 

 

 

 

ECHOS   DE  LA  PRESSE  A  SA  SORTIE

 

Lenvol en pays de Somme

N 11 juin-aot 1993

Une mmoire qui se tisse

par Yves-Marie Lucot

 

   Lucien Grou, instituteur honoraire, vit Blangy-sur-Bresle,  aux confins de la Picardie et de la Normandie , titre du prodigieux ouvrage de six cent pages auquel il a consacr vingt annes. A lorigine, le livre, prfac par Max Lejeune, tait un travail pdagogique consacr lhistoire du village de Bouillancourt-en-Sry o lauteur a enseign. Puis, une histoire locale en poussant une autre, darchives en monographies, Lucien Grou a conu le  projet dune saga exhaustive de louest et du sud de la Picardie. Un travail unique sur la mmoire rgionale, de la prhistoire la seconde guerre mondiale avec, notamment, la visite de Gaulle Huppy. Ce livre qui indexe plus de quatre cents communes est un vnement.

 

Agir en Picardie

N 49  davril 1994

par Yves-Marie Lucot

 

vnements culturels

Les prix littraires du Conseil Rgional de Picardie

Des crivains lhonneur

   Philippe Lacoche, dans la catgorie littraire, et Lucien Grou, dans la catgorie rgionaliste, sont les heureux laurats du PRIX DU LIVRE DE PICARDIE.

   Au mois de dcembre 1993, le Conseil Rgional de Picardie a dcern ses prix littraires 1993. Le troisime prix du livre de Picardie, dans sa catgorie littrature, est revenu Philippe Lacoche, journaliste du Courrier Picard Abbeville, pour son trs beau recueil de nouvelles  Cit Roosevelt  (Ed. Le Dilettante). Se textes courts voquent avec nostalgie et tendresse une enfance heureuse dans une cit provisoire des annes soixante Chauny et Tergnier dans lAisne.

   Le prix rgionaliste a t attribu Lucien Grou, ancien instituteur de Bouillancourt-en-Sry (Somme) pour son magnifique travail de mmorialiste,  Aux confins de la Picardie et de la Normandie  (Ed. Paillart Abbeville), racontant par le menu lhistoire du sud-ouest du Pas-de-Calais, du Ponthieu, du Vimeu et du nord de la Seine-Maritime.

 

Le courrier picard

dans son quotidien du 21 dcembre 1993

Alain Fortias titre aussi un article:

Deux crivains picards lhonneur

   Notre confrre Philippe Lacoche, responsable de ldition  Picardie maritime , et Lucien Grou , ancien instit, viennent dtre rcompenss par le Conseil rgional dans le cadre du Prix du livre de Picardie.

 

 

 QUELQUES  EXTRAITS DU LIVRE

Concernant la prhistoire :

B. Dans la valle de la Bresle                                                                                   page 10

   La trace dune occupation humaine prhistorique a t dcouverte Blangy-sur-Bresle (S-M ; Normandie) en 1868. Les archologues locaux, les frres E. et H. Morgan ont trouv dans la valle de la Bresle, au lieu-dit  Le campigny  lemplacement dune occupation humaineIls ont mis dcouvert des fonds de cabanes circulairesEn 1886, larchologue Philippe Salmon cra mme le mot  Campignien  pour dsigner la premire priode du nolithique..

La priode gallo-romaine :

Extraits de la page 24

   A Eu (S-M ; Normandie), en la clairire de  Vert-Ponthieu , sur le versant sud de la valle de la Bresle, au lieu-dit  Le Cirque , nom significatif, existait lpoque gallo-romaine, un centre de vie, un complexe, btiments, thtre, temple, qui paraissait tre important.

   Il fut dcouvert au 18me sicle par les ouvriers qui traaient une route travers bois.

Ce site fut nouveau explor en 1872 par labb Cochet puis remis au jour partiellement entre 1965 et 1973 par lquipe darchologue de M. Michel Mangard..

La christianisation et les saints :

Extraits de la page 51 :

   Saint Angilbert :

   Angilbert naquit vers lan 740, il appartenait la haute noblesse et fut lev au palais de Ppin-le-Bref, le pre de Charlemagne. Charlemagne le confia dabord son second fils Ppin. Et ce prince fit dAngilbert son premier ministre..Plus tard, lempereur nomma Angilbert gouverneur dune vaste contre maritime allant de lEscaut al Seine et englobant le futur comt de Ponthieu.. Ds lors, Angilbert fixa sa rsidence Centule (Aujourdhui, St-Riquier prs dAbbeville)..

Le Moyen-Age : un tableau de concordance important, couvrant toutes les poques, nous permet de bien situer dans le temps les vnements et les gnalogies des principaux seigneurs de la rgion ainsi que celle des ducs de Normandie et des rois dAngleterre issus de Guillaume le Conqurant.

Extrait de lun des renvois explicatifs du tableau, le n 19 et 20 de la page 107

   (19) Enguerrand II de Ponthieu pousa Adle ou Adeline de Mortaing, une demi-sur de Guillaume le Conqurant. .Le duc de Normandie attaqua le chteau de Guillaume de Talou, Enguerrand II se porta au secours de son beau-frre et fut tu l-bas Arques (Normandie) en 1503.

(20) Guillaume le Btard, duc de Normandie, appel  Guillaume le Conqurant  aprs sa conqute de lAngleterre, pousa Eu, en 1050, Mathilde, fille de Baudouin comte de Flandre

Conqute de lAngleterre,en 1066, par le duc de Normandie :

Extrait de la page 125 :

   Parmi les seigneurs de Haute-Normandie, de Picardie, de lArtois et de la Flandre qui lont accompagn, on relve les noms suivants :

   Robert comte dEu (S-M), ainsi que Guillaume et Osberne dEu ; Eude de Champagne comte dAumale (S-M) et Robert dAumale ; les seigneurs de Monchaux et de Soreng (S-M) ;..Guy et Hugues de Ponthieu ; Gautier et ses fils Renouf et Bernard de St-Valery (Somme, Picardie) ; les sires de Gamaches..

Les croisades et les reliques dorient :

Extrait de la page 136 :

   Alaume de Fontaine est de ceux qui ont rcupr des reliques. Quand il meurt de la peste en lan 1205, il en possde plusieurs. Pour les sauvegarder, il donne avant sa mort, ses instructions son aumnier Wibert. Il le renvoie en France porteur des dites reliques accompagnes de lettres scelles. Ces reliques parviendront leur destination et seront dposes dans le sanctuaire de lglise Notre-Dame de Longpr (Somme, Picardie) glise quil avait fonde avant son dpart en Terre sainte, en 1190..Aprs cet vnement, la commune prit le nom de Longpr-les-Corps-Saints

La croisade contre les Albigeois.

   Extrait de la page 198 :

La mort dEustache de Cayeux

    Au passage dun petit pont, donc, Eustache de Cayeux reut un coup dont il ne put se relever, dune lance de frne pennon de diverses couleurs et il ne se trouvait point l de prtre pour lassister, le confesser, ni lui donner pnitence

   Au retour de sa dpouille mortelle, son pre Guillaume II, amnagea en sa mmoire, en juillet 1218, dans lune des tours de son chteau de Bouillancourt-en-Sry, une chapelle ddie Saint-Eustache

Le mariage de Louis XII Abbeville (Ponthieu) en 1514

   Extrait de la page 247 :

.Louis XII quitte Paris fin septembre, le 30 il arrive Airaines, y couche deux nuits, puis arrive Abbeville le 2 octobre par la porte St-Gilles. Aprs laccueil et les prsents dusages faits par la municipalit et la population, il est conduit lhtel de la Gruthuse.

         Marie dAngleterre qui sest dabord marie en Angleterre par procuration, dbarque en France avec les siens pour accomplir la crmonie franaise. Elle arrive Nouvion le 7 octobre.

Les guerres de religion :

   Extrait de la page 256

La bataille dAumale

Henri IV, voulant tre le dernier rentrer, sexpose aux grles des arquebuses, il reoit une balle qui le blesse lgrement au niveau de la ceinture, le projectile a t amorti par laron de la selle. Les marais de la Bresle quils viennent de traverser retardent lennemi. Givry envoie une trentaine dhommes leur secours et cest avec peine et prcipitation que le roi parvient la porte de Longue-rue o il sempresse de crier :  Sauve la fortune de la France ! . Le pont-levis se baisse alors rapidement puis se relve aussi vite.

poque rvolutionnaire :

   Extrait de la page 288

La premire fte du 14 juillet Bouillancourt-en-Sry

    Une troupe arme, au centre de laquelle tait port un drapeau blanc avec cet criteau : Vive la nation, la loi et le roi, laquelle troupe fut conduite avec ordre et par sections de deux de front par un ancien militaire sur le chemin de Watteblry, la tte de laquelle nous marchions et un tambour avec un violon pour inviter nos frres de Watteblry, dj prvenus, clbrer de concert avec nous limprieuse fte de la libert. Nous les trouvmes demi chemin, une partie comme nous arme et le reste de lun et de lautre sexe tant le cortge. A leur apparition, nos cris de  Vive la nation, la loi et le roi !  se mlrent et se firent entendre de toute part avec la plus grande allgresse.. 

La vie au village au 19me sicle :

  Extraits des pages 310 et 321 :

Leau au village

En 1857, le conseil municipal vote une imposition de 600 F rpartie sur trois ans pour ltablissement dun nouveau puits la jonction de la rue dAbbeville et de la rue dInfrayIl fut en fait ralis dbut 1860...

Lentretien des rues

   La boue obtenue par grattage tait amoncele sur les cts de la chausse. Quand ces travaux de nettoiement taient termins, on procdait la vente des boues, aprs publication au tableau daffichage. La vente seffectuait rue par rue, par le maire assist de deux conseillers municipaux et du percepteur de la commune.

La premire guerre mondiale de 1914-1918

   Extrait de la page 414 :

   Durant les annes 1915-16 et 17, on voit un va-et-vient continuel dhommes de toutes races (Chinois, Hindous, Zoulous, gyptiens, Annamites, Marocains, Portugais, Italiens) dans la rgion).

   En 1917, on constate un peu partout une grande lassitude des esprits contre la guerre. Les villages sont mornes, les gens mfiants. Les lettres des soldats sont tristes et dcourageantes

La seconde guerre mondiale :

   Extrait de la page 424 :

   Promus trois jours plus tt au garde de gnral de brigade titre temporaire avec effet au 1er juin, le colonel de Gaulle que lon appelle dj gnral, est la tte de la 4me D.C.R. (la 4me division cuirasse).

   Ce 27 mai 11 h, du chteau Colin Oisemont, il donne ses ordres aux chefs dunits franaises et britanniques, en vue de dloger les Allemands installs sur le Mont Caubert et dans le triangle form par les trois communes : Cahon-Gouy, Erondelle et Huppy.

   Le 28 mai. Lattaque franaise commence 17 h. Le premier objectif atteindre est le village dHuppy..

Parmi les personnages clbres de la rgion :

   Extrait de la page 507 :

Le marchal Leclerc

   Le marchal Leclerc, cest--dire Philippe Franois Marie de Hauteclocque est n au chteau de Belloy-Saint-Lonard (Somme) le 22 novembre 1902 du comte Adrien de Hauteclocque et de Marie-Thrse de Waziers. Il passe sa jeunesse Belloy-Saint-Lonard mais rsidera au chteau de Tailly-lArbre--Mouches (Somme, dans le Vimeu) prs dAiraines, aprs son mariage en 1925 avec mademoiselle Thrse de Gargan, sur de la femme de son frre Guy, mariage clbr Versailles le 11 aot 1925.

                                                      

#Dbut

#Quelques extraits du texte

# Quelques gravures

# Table des matires

#Table des illustrations

#Recension

 

 

 

                                                                Quelques  gravures

 

    

          

                                                                           

 

             

  •      L'ancienne "Porte Guillaume " Saint-Valery-sur-Somme, autrefois appele  "Porte d'en haut" ou

                encore "Porte d'Eu" ou "Porte de l'Abbaye".

  •         Le beffroi actuel d'Abbeville.

 

                                           

 

  •     Portrait du gnral de Gaulle, ralis sur marbre par . Andr Rivire, marbrier, sculpteur et

              portraitiste Blangy-sur-Bresle (S-M).

  •     Le gnral de Gaulle, alors Prsident de la Rpublique, en visite en Picardie en juin 1964 et de

              passage Huppy (Somme).

 

TABLE  DES  MATIRES

Avant-Propos

de M. Fernand Demilly prsident du Conseil gnral de la Somme

 

Prsentation

du village tmoin de ce livre : Bouillancourt-en-Sry (Somme) 

 

La prhistoire

La prhistoire et la protohistoire dans la rgion .

 

Lpoque gauloise

Les diffrents sites de la rgion

La ferme gauloise

 

Lpoque  gallo-romaine

Les anciennes chausses..

Le site du Bois-lAbb Eu (S-M)..

Les trouvailles des 19e et 20e sicles

Les dtections ariennes..

La christianisation et les saints

 

Le  Haut Moyen-Age

Trouvailles concernant la priode mrovingienne

Les Normands...

Dcouvertes archologiques sur le trac de lautoroute A 28

 

Le  Moyen-Age

Les vestiges de cette poque :

  • Les mottes castrales
  • Les ruines de chteaux-forts..

Les noms des communes autrefois.

La fodalit酅.

Tableaux de concordance et gnalogiques des anciens seigneurs de la rgion

Les guerres fodales

La conqute de lAngleterre par Guillaume de Normandie

Les croisades

Les abbayes aux 11e et 12e sicles...

Labbaye de Sery.

Lmancipation des communes :

  • Les chartes communales
  • Les beffrois restants.
  • Les anciennes portes de ville.

Armoiries dautrefois..

Les fiefs de Bouillancourt-en-Sry.

Les seigneurs de Bouillancourt-en-Sry..

Les Templiers et les Hospitaliers.

La ferme de St Sverin Bouillancourt-en-Sry..

Lhpital St Jean-Baptiste Bouttencourt...

La maladrerie St Barthlemy Bouttencourt

La bataille de Bouvines..

La croisade des Albigeois

Un seigneur du Vimeu roi dEcosse

Lexpdition franaise en Hongrie contre les Turcs

La guerre de Cent ans..

  • La bataille de Crcy-en-Ponthieu (Somme)..
  • La croix de Bohme Crcy-en-Ponthieu (Somme).
  • La bataille dAzincourt (PdC)

 

Les  temps  modernes

Les seigneurs de Bouillancourt-en-Sry (suite)

Louis XI et le duc de Bourgogne dans la rgion.

Le mariage de Louis XII Abbeville..

Les guerres de religion

  • Les batailles dArques et dYvry..
  • La bataille dAumale.

La guerre de Trente ans dans la rgion.

Le vu de Louis XIII Abbeville

Population :

  • Evolution de la population dun village rural du Vimeu
  • Chiffres de population de quelques communes.

Lpoque rvolutionnaire :

  • Le cahier de dolances de Bouillancourt-en-Sry.
  • La 1re fte du 14 juillet Bouillancourt-en-Sry..
  • La garde nationale.
  • Les volontaires de 1792 Bouillancourt-en-Sry..
  • Fte de la reprise de Toulon..
  • Arrestation des chtelains

De Bonaparte Napolon 1er

  • Lattentat manqu de Cadoudal.
  • La vie au village.
  • Les armes rvolutionnaires et impriales.

La vie au village au 19e sicle..

Leau au village

Des eaux minrales dans la valle de la Bresle

Les incendies aux 18e et 19e sicles.

Les lieux-dits et le pass酅..

Le circuit des croisettes

Les rues du village au 19e sicle.

La maison commune

vnements particuliers du 19e sicle.

Lglise de Bouillancourt-en-Sry..

  • Le presbytre.
  • Les objets dart..
  • Les reposoirs du village
  • La fabrique au 19e sicle..
  • Le cimetire et les inhumations dautrefois.

Lcole de jadis..

Les chtelains au 19e sicle Bouillancourt-en-Sry.

Le chteau dAnsennes Bouillancourt-en-Sry

Chteaux ; manoirs ; btisses anciennes.

La guerre de 1870-1871..

Quelques faits divers aux 18e et 19e sicles 

  • Le charivari..
  • Une rivalit entre la municipalit et le cur酅.

La guerre de 1914-1918...

La guerre de 1939-1945..

Rsums historiques concernant quelques communes

  • Watteblry, hameau de Bouillancourt-en-Sry..
  • Busmnard, hameau du Translay..
  • Infray, hameau de Frettemeule.
  • Rambures (Somme)..
  • Bouttencourt (Somme) .
  • Blangy-sur-Bresle (S-M)..
  • Gamaches (Somme)...

Plerinages dautrefois.

Les halles dautrefois

Les hommes clbres de la rgion :

  • Jean de Blangy  (14e sicle)
  • Enguerrand de Monstrelet (15e sicle)
  • Vatable (17e sicle).
  • Les frres Anguier (fin 16e sicle).
  • Thibaut Poissant (17e sicle)..
  • Jean de Biencourt dit Poutrincourt (17e sicle)..
  • Jean-Baptiste Poultier (17e sicle).
  • Duquesne (17e sicle)
  • Les graveurs abbevillois
  • Andr Dumont (18e et 19e sicles).
  • Boucher de Perthes (18e et 19e sicles)..
  • Gdon de Forceville (19e sicle)..
  • Lamiral Courbet (19e sicle)
  • Henri Breuil (19e et 20e sicles)
  • Le marchal Leclerc (20e sicle)...

 

     VII

 

 

4

 

 

 

7

 

 

17

19

 

 

23

24

26

29

36

 

 

59

63

65

 

 

 

71

77

 

90

94

99

119

124

130

140

145

 

160

163

167

 

173

181

182

187

193

195

196

196

197

204

208

216

220

221

227

 

 

 

 

237

240

247

250

255

256

 

262

264

 

274

277

 

 

280

288

289

290

291

292

 

294

294

297

300

 

304

309

311

313

315

316

320

322

326

332

335

339

359

361

362

 

367

376

381

384

395

402

403

403

 

 

411

421

 

442

451

457

458

464

467

482

480

487

 

 

490

490

491

492

494

495

496

498

499

500

503

504

506

507

507

 

 

#Dbut

#Quelques extraits du texte

# Quelques gravures

# Table des matires

#Table des illustrations

#Recension

 

 

Table des illustrations

 

Carte simplifie : ouest du dp. de la Somme et nord du dpart . de S-M

Vue arienne du village tmoin : Bouillancourt-en-Sry (Somme), dans le Vimeu.................

Le site du  Campigny  : vue arienne et plan de situation.....................

Plan de lenclos prsum celtique Bouillancourt-en-Sry (Somme).................

Vue arienne des traces dune ferme gauloise Drucat, dans le Ponthieu..............

Vue arienne de la clairire du  Vert-Ponthieu  (Bois lAbb Eu S-M)...................

Vues de quelques dtections ariennes faites par M. R. Agache .................

Carte des emplacements des diffrentes traces en sous-sol de substructions............

Le tombeau de Saint Germain dEcosse.................

Vitrail reprsentant Saint Milfort Soreng (S-M, Normandie).....................

Le tombeau de St Laurent la ville dEu (S-M, Normandie).......................

Vue dune cruche ancienne trouve sur les fouilles de lautoroute A 28.....................

Croquis des fosss du chteau Buron Bouillancourt-en-Sry (Somme)................

Vues ariennes de mottes castrales dans le Vimeu....................

Le chteau de Bouillancourt-en-Sry : vues et plan......................

Ruines de chteaux-forts dans le Vimeu : vues et plans.....................

La stle  Mariage de Guillaume de Normandie  Eu (S-M)...................

Stles rappelant la conqute de lAngleterre par Guillaume de Normandie :

A Dives-sur-Mer (Calvados Normandie) et St-Valery/Somme (Picardie)................

Quelques extraits de la  Tapisserie de Bayeux  (Normandie).................

Carte du trajet de la premire croisade.................

Le moulin vent de St-Maxent dans le Vimeu.................

Lancienne abbaye du Lieu-Dieu Beauchamps dans la valle de la Bresle.............

Labbaye de Sry : plans, estampes, vues (valle de la Bresle)................

Sceau ancien de la commune du Crotoy dans le Ponthieu................

Lhtel de ville et le beffroi dAbbeville (Ponthieu).......................

Vues de beffrois : St-Riquier et Rue, dans le Ponthieu..................

Lenceinte dAbbeville, dans le Ponthieu, au 17me sicle................

Plan de la ville dEu (S-M, Normandie) en 1590..................

Vue de la  Porte de lEmpire  Eu (S-M , Normandie)...................

Vues des anciennes portes de St-Valery-sur-Somme (Ponthieu)...............

Armoiries......................

Emblmes et sceaux des Templiers et des Hospitaliers.................

Vue actuelle de lancienne maison des Templiers de Buigny-les-Gamaches..............

Vue dun document ancien concernant Guillaume II de Cayeux.................

Sceaux de Guillaume III, dAnselme et de Mathieu de Cayeux..................

Carte de situation de Nicopolis.................

Portrait de Jean de Luxembourg...................

La croix de Bohme Crcy-en-Ponthieu.....................

Monument  Jean de Luxembourg  Crcy-en-Ponthieu.................

Le chteau du Crotoy (Somme) : reproduction dune miniature..................

Vue de la tour  Mailly  St-Lger-aux-Bois (S-M Normandie)...................

Le mausole dHenri de Guise la ville dEu (S-M, Normandie)...................

La bataille dAumale (Normandie) en 1592 : gravures.....................

La porte de  Longue-Rue  Aumale (S-M, Normandie)..................

Le vu de Louis XIII Abbeville (Ponthieu) : toile de Ph. de Champaigne...................

Population : tableaux et graphiques...................

Portrait de Bonaparte.......................

Timbre-Poste :  Le vanneur  par le peintre Millet..................

Le chteau deau de Bouillancourt-en-Sry..................

La fontaine de la famille dOrlans la ville dEu (S-M, Normandie).....................

Plan de la commune de Bouillancourt-en-Sry (Somme)................

Le calvaire  des petites croix  et plan du  circuit des croisettes ................

Mairie de Bouillancourt-en-Sry : plan de situation et vue..................

Des traces du pass qui disparaissent dans nos villages : vues..............

Lglise de Bouillancourt-en-Sry (Somme)....................................................................

  • Vues et plans.........................
  • Les vitraux...........................
  • Statuettes : La Pita et la  Mise au tombeau ...................
  • Les reposoirs : plan et gravures........................
  • Lentre du cimetire.........................

Lcole de jadis :

  • St-Firmin lcole : un quatre-feuilles de la cathdrale dAmiens....................
  • Reproduction du tableau de Van Ostade....................
  • Tapisserie :  Lcole au 16me sicle .....................
  • Plans de situation Bouillancourt-en-Sry (Somme).....................
  • Les lves dune classe Bouillancourt-en-Sry : 1968/1969.....................

Plan de limpasse  Cul de sac Bouillancourt-en-Sry au 19me sicle................

Le chteau dAnsennes Bouillancourt-en-Sry :

  • Ruines de la chapelle  St Loup ....................
  • Plans........................
  • Vues actuelles.........................

Vues de quelques chteaux, manoirs, btisses anciennes.............

La guerre de 1870-1871 : trois gravures (scnes de guerre ou doccupation).............

La guerre de 1914-1918

  • Cartes postales anciennes : Abbeville (Somme) et Frvent (P. d. C.)...................
  • Monuments aux morts : Abbeville et Gamaches (Somme)......................

La guerre de 1939-1945

  • Portrait dHitler et coiffures militaires...........................
  • Portraits des chefs dEtat en guerre.........................
  • Portrait du gnral de Gaulle par le blangeois M. Andr Rivire .........................
  • Vues : le gnral de Gaulle Huppy (Somme).......................
  • Huppy (Somme) : vues des stles et du mmorial.....................

Watteblry : lglise, vues et plans......................

Busmnard :

  • Lancienne chapelle : plan, banc ancien, vues.........................