Le texte

 

AccueilFormatLe texteIllustrationsDans la PresseCommandesInformations

 

Situation

La  rivière  Nièvre  au  Pays  de  Somme

Résumé n° 2 du livre: Aux  sources  de  la  Nièvre

    Ce livre retrace l'histoire des communes situées dans la vallée de la Nièvre au pays de Somme et dans sa région environnante.

    C'est aussi une synthèse, aux différentes époques, des événements historiques qui ont affecté cette région, avec une référence presque constante à notre histoire nationale.

    Les récits sont chronologiques et vont de la préhistoire au 20e siècle. Ils sont illustrés de près de 150 gravues, cartes, plans, tableaux ou graphiques. Des tableaux de concordance nous permettent de nous repérer, de siècle en siècle, dans la succession des événements et des généalogies.

    Les seigneuries de Vignacourt, Flixecourt, Canaples et Outrebois ont eu, aux 12e et 13e siècles, les mêmes seigneurs: les châtelains d'Amiens. Leur généalogie a été reconstituée. Une part importante est faite au Moyen-Age. Les évêques d'Amiens y sont énumérés du fait de leur présence à Pernois depuis le 12e siècle. Un long chpitre est consacré à l'étude des abbayes des environs parmi lesquelles celle de Berteaucourt-les-Dames tient une place importante. Les chevaliers hospitaliers se sont établis à Fieffes au 12e siècle. L'histoire des villages, des églises, des communes, des croisades, y est relatée ainsi que celle de la guerre de Cent ans, de la guerre de Trente ans etc. Les guerres de religion ont particulièrement affecté les communes d'Havernas et de Wargnies.

    Les écoles, l'enseignement, les chemins de fer sont abordés dans le chapitre du 19e siècle. L'étude de la population de cette région porte sur deux périodes: de 1789 à 1936 puis de 1946 à 1990.

    Dans le chapitre consacré au 20e siècle, le lecteur trouvera le déroulement des deux guerres mondiales mais aussi, les particularités de certaines communes situées au centre de cette zone, notamment, l'histoire et le plan, des souterrains refuges de Naours, du cimetère britannique d'Halloy-les-Pernois etc...

#Début

#Extraits du texte

#Guerre de Cent ans

#20e siècle

#Tables des matières

#Tables des illustrations

 

Quelques  extraits  du  texte

 

La rivière Nièvre, en pays de Somme, en Picardie

     La Nièvre étant un affluent de la Somme, le livre commence par une description géographique et hydrologique concernant cette rivière. Les différentes sources sont énumérées puis, suit, une   étude de son débit illustrée d’un graphique et une énumération des anciennes activités qu’elle a générées.

 

Extrait, page 22, d’un passage concernant l’une des sources de Montrelet :

   « La maison contiguë à l’école, côté ouest, était encore, il y a quelque trente ans, une ancienne maison picarde avec une grande cheminée pour le feu de bois. L’eau y sortait du sol, dans un coin de l’âtre, quand les sources du voisinage étaient abondantes……

     Les anciens moulins à eau y sont décrits ainsi que les moulins à vent situés au sommet et au-delà des versants de la rivière.

   Extrait de la page 26

Tableau récapitulatif des moulins à eau et à vent de cette région

Au début du XIXe siècle, tiré d’un document intitulé :

« Etat général des moulins à farine actuellement en activité

dans l’arrondissement de Doullens »

1809

Canton de Domart-en- Ponthieu

(Archives départementales de la Somme réf. : 99 S 368813)

 

Communes  

Moulins à eau

Moulins à vent

Qualité des moutures

Poids de

Farine possible/J

Lieu où l’on tire les meules

Roues

vetical.

Roues

horiz

Econ. Ou à la parisi.

A la

grosse

A la

lyonnaise

Berteaucourt-les-Dames

    2

 

 

 

  2

 

1 000 kg

Abbeville

Canaples

    2

 

 

 

  2

 

 900 kg

La Ferté sous

Jouare

Fieffes

    1

 

 

 

  1

 

 700 kg

         id

Halloy-les-Pernois

    1

 

 

 

  1

 

1 200 kg

             id

Havernas

 

 

     1

 

  1

 

 800 kg

             id

La Vicogne

 

 

     1

 

  1

 

1 000 kg

             id

Naours

 

 

     2

 

  2

 

1 200 kg

             id

Pernois

    3

 

 

 

  3

 

1 200 kg

Amiens

Wargnies

 

 

     1

 

  1

 

1 200 kg

La Ferté sous Jouare

 

   En ce qui concerne la période gallo-romaine, on y trouve la liste des anciennes chaussées romaines ainsi que les emplacements des anciennes villas de cette époque repérées par voie aérienne par M. Roger Agache, archéologue picard.

 

   La période allant du VIe au Xe siècle évoque la période mérovingienne, avec la découverte de sarcophages dans cette région et révèle l’importance de l’ancienne abbaye de Corbie, fondée entre 657 et 661 par la reine Bathilde, veuve de Clovis II . Cette abbaye fut, avec celle de Centule (actuellement St-Riquier près d’Abbeville en Picardie), l’une des premières et des plus importantes de notre pays.

Extrait de la page 49 :

… La reine fit construire, sur l’ancien lieu de résidence de Guntland, les bâtiments du couvent et deux églises……

      Elle agrandit le territoire de Corbie qui avait déjà été élargi par Clotaire II ……


La période de la FEODALITE

 

 

tient une place importante. Les abbés de Corbie furent les premiers comtes de cette région de la Picardie, ils furent les suzerains des autres seigneurs de toute la région amiénoise et notamment de notre vallée de la Nièvre en Picardie.

   Extrait de la page 55 :

   Le comte de Corbie, à la tête d’un immense domaine lui venant des largesses royales des siècles passé, va redistribuer une bonne partie de ses terres à des grands seigneurs qui forment sa cour. Il leur concède des tenures…….

     Les grands seigneurs, les douze pairs ……. furent :

Les seigneurs d’Encre, de Boves, de Picquigny, de Breteuil, de Heilly, de La Neuville-sous-Corbie, de Morcourt, de Ribemont, de Warlois, de Septemville, de Talmas et de Brunelieu….

 

   Les grands seigneurs cités ci-dessus concédèrent à leur tour des fiefs à d’autres petits vassaux tels les châtelains d’Amiens qui reçurent la plus grande partie de cette région de la Nièvre en Picardie. Un tableau de concordance permet de se repérer dans le temps et dans la succession des  généalogies des différents seigneurs ainsi que dans la chronologie des événements.

Extrait de la page 61

La féodalité

Tableau de concordance des XIIe et XIIIe siècles

France

Evénements

importants

Les évêques d’Amiens

         A Pernois

Famille d’Amiens

       A Amiens                                      à Canaples

 

 

1108

 

Templiers

 

et

 

Hospitaliers

 

                               Adam d’Amiens                                1100

Prince et châtelain d’Amiens

(Comte d’Amiens : Enguerrand de Boves)

 

 

Louis VI

Le Gros

Geoffroy

1104-1115

1117

Guy 1 d’Amiens

Prince et châtelain d’Amiens

 

 

………………………………………………………………………………….etc……………

 

 

Certains renseignements sont parfois inattendus. Voici un extrait concernant le second fil d’Adam d’Amiens.

Extrait des pages 64 et 65 :

Adam d’Amiens

Destinée du second fils

Hugues d’Amiens

   Hugues d’Amiens prit d’abord l’habit de religieux……. Passa au service du roi d’Angleterre, son cousin. Il gouverna l’abbaye de…… dans le Sussex. L’archevêque de Rouen, Geoffroy mourut en l’an 1128, sa mitre épiscopale lui fut offerte…..En l’an 1149, Hugues d’Amiens retraversa la Manche pour devenir évêque d’Evreux (Eure)…

La tunique de Jésus

…….Charlemagne la donna ensuite à sa fille Théodrade qui était alors abbesse de la célèbre abbaye d’Argenteuil (Val d’Oise). A l’époque des invasions des vikings, vers l’an 845, les religieuses de ladite abbaye la cachèrent dans l’une des murailles de leurs bâtisses. Elle resta là longtemps et finit par tomber dans l’oubli.

   Hugues d’Amiens, alors évêque d’Evreux, la découvrit un jour de l’an 1156 ………..

Après le passage concernant la 1ère CROISADE

un chapitre est consacré aux TEMPLIERS et aux HOSPITALIERS

notamment à la commanderie de Fieffes, en Picardie.

Un chapitre important décrit les ABBAYES des environs :

L’abbaye de St-Martin-aux-Jumeaux d’Amiens avec son essaimage à Canaples : le prieuré de la Ste-Trinité. L’abbaye bénédictine de Berteaucourt-les-Dames qui, au XVIe siècle, eut, parmi ses abbesses, la sœur de Gabrielle d’Estrée, l’amante du roi Henri IV. Les prieurés de Lucheux, de Bagneux à Gézaincourt, de Domart-en-Ponthieu, d’Epécamps, de Moreaucourt à L’Etoile qui émigra à Amiens au XVe siècle, de Pernois. Les autres abbayes de N-Dame du Gard à Crouy-St-Pierre etc. toutes et tous en Picardie.

   Extrait de la page 97, … suite au transfert de l’abbaye de Moreaucourt à Amiens :

   Ce fut à Amiens, dans leurs nouveaux locaux, qu’elles connurent une réelle prospérité. Elles furent, le 5 novembre 1636, autorisée par l’échevinage et par l’évêque, à y rester à perpétuité.

   En l’an 1646, elles reçurent le jeune roi Louis XIV, voici le texte narratif qu’en fait un bourgeois de Domart-en-Ponthieu à cette époque :

   « Le lundi 11 juin, le roi alla à la messe aux dames de Moreaucourt à Amiens ; il s’y rendit en carrosse ………

 

   Concernant l’abbaye de Berteaucourt-les-Dames, voir la reproduction de la lettre écrite par le roi Henri IV à son ambassadeur à Rome, pour recommander, auprès du Pape, la nomination à la fonction d’abbesse, d’Angélique d’Estrée, la sœur de sa maîtresse :

   Extrait de la page 198

« Monsieur le Marquis

   Je vous prie présenter à notre saint Père, les lettres que présentement je luy escriptz et suivant icelles, intercéder et voue employer envers sa Sainteté à ce que le bon plaisir d’icelle soit à ma nomination, prière et requestre, pourveoir sœur Angélique d’Estrée, religieuse de l’abbaye de Poissy, de l’abbaye de Berteaucourt………. »

 

 

#Début

#Extraits du texte

#Guerre de Cent ans

#20e siècle

#Tables des matières

#Tables des illustrations

 

La guerre de CENT ANS

a fait beaucoup de ravages dans cette région de Picardie maritime, un chapitre important lui est consacré.

   Extrait de la page 155 concernant cette guerre de Cent ans :

Le meunier d’Arondel à Berteaucourt

   En 1425, la situation de la région est catastrophique, les soldats, que ce soit les Anglais, les Bourguignons ou les Français, portent la désolation partout et, de surcroît, des brigands, en bandes organisées, sèment aussi la terreur. Les habitants, traqués de toutes parts, ne savent plus où chercher asile. Ce fut dans cette atmosphère de grande détresse que le meunier d’Arondel, Guyot Ricaut, qui avait d’abord fui mais qui était revenu à son poste, demanda à son propriétaire, le seigneur de St-Valery, de bien vouloir lui accorder des délais de paiements de ses charges. Il lui adressa une lettre dans laquelle il explique qu’il a trouvé la ville détruite à son retour et que la plus grande partie des gens étaient morts ou en fuite…….

     Durant cette guerre de Cent ans en Picardie maritime, certains seigneurs se rangèrent dans le camp royal, d’autres dans celui du duc de Bourgogne. Ce fut le cas pour les de Créquy qui prirent le parti du duc de Bourgogne. Jean V de Créquy, propriétaire de nombreux fiefs dont celui de Canaples, était un proche du duc de Bourgogne. Il fut l’un des premiers chevaliers à être admis, en 1429, à l’Ordre de la Toison d’or créé par le duc de Bourgogne. Vous trouverez, plus loin, son portrait équestre, tiré du « Grand armorial équestre de la Toison d’or » du XVe siècle. Son arrière-petit-fils, Jean VIII de Créquy, s’intitula uniquement seigneur de Canaples. Ce fut un proche du roi de France et, son épouse dite « Madame de Canaples » vivait à la cour. Vous trouverez plus loin, son portrait, reproduction d’un tableau de Jean Clouet, intitulé « Madame de Canaples ».

 


LES GUERRES DE RELIGION

tiennent une place importante à cause de la présence, à Havernas et Wargnies, d’un foyer régional de la « Réforme ».

   Extrait des pages 192 et 193 :

  …………………………………La populace enfonça immédiatement les portes de l’hôtel de ville et Heucourt dut s’enfuir par les toits. Il fut rattrapé et percé de coups de pique qui lui furent fatals. Son cadavre, dépouillé de ses vêtements, fut jeté par une fenêtre puis traîné dans les ruisseaux…….

     Ce Robert de St Delis, gouverneur d’Abbeville, était seigneur d’Heucourt près d’Airaines et aussi seigneur d’Havernas. Sa veuve, Suzanne de Suzanne, se dévoua alors avec beaucoup de détermination, au calvinisme et à ses coreligionnaires. Elle institua, dans son château d’Havernas, des assemblées et des réunions de cultes. Ces réunions étaient parfois clandestines dans l’une des caves du château qui porte encore aujourd’hui le nom de « caves des Huguenots »………..

LA GUERRE DE TRENTE ANS

a aussi sévi dans cette région picarde : Vimeu, Ponthieu et Amiénois. Ce furent surtout les Espagnols qui se livrèrent à des actes d’atrocité.

   Extrait de la page 213 :

   Le Ponthieu est ravagé par l’armée de Jean Werth, un officier allemand au service des Espagnols. Crécy-en-Ponthieu est ruinée ainsi que de nombreuses localités voisines. Les habitants de certains villages tels Domqueur, Naours, parviennent à échapper aux représailles en se réfugiant, avec leurs bêtes, dans de vastes souterrains aux entrées secrètes.

   Ils s’abattent ensuite sur Touttencourt puis Beauquesne qu’ils livrent aux flammes……

Le XVIIIe siècle

   Les extravagances du dernier comte de Créquy à Canaples :

Mlle des Houlières, l’une de ses parentes, vint passer quelques jours auprès de la « malheureuse » châtelaine de Canaples. Voici ce qu’elle raconte de son séjour en ce lieu :

« Imaginez, qu’au château de Canaples, il était interdit de servir à manger aux heures habituelles des repas……. Il ne pouvait endurer les tournebroches qu’il appelait une invention des bourgeois et des financiers. Le rôti se faisait chez lui comme au XIIIe siècle, au moyen d’une roue tournante et à claire-voie dans laquelle on enfermait un gros chien qui s’y démenait  comme un diable…….. vous n’avez pas idée de la consommation de caniches et de mâtins qu’on faisait dans cette cuisine. La comtesse……. Il avait chassé toutes ses femmes de chambre qui donnaient des puces à ses chiens….

 

Ce XVIIIe siècle est marqué par la REVOLUTION de 1789

   Un chapitre détaille les péripéties de cette époque dans la plupart des villages de cette région picarde : les cahiers de doléances, élections des députés qui iront aux Etats généraux, vente des biens nationaux, la constitution civile du clergé.

   Extrait des pages 235. 237 ; 238 et 241

Les cahiers de doléances

……Les habitants d’Halloy-les-Pernois demandent la suppression des vexations et des corvées. Ils réclament aussi un curé au-dessus de cent feux et la gratuité des sacrements……...

A Naours, on y dénonce l’excès d’impôts……..A Berteaucourt-les-Dames, les villageois réclament un impôt unique payable en argent…….

La vente des biens nationaux

Berteaucourt-les-Dames : les biens de l’abbaye furent vendus le 15 février 1791….Les deux moulins d’Harondel furent confisqués à Jean-François d’Hunolstein qui avait émigré…..

Pernois : le château de l’évêque d’Amiens fut mis en vente avec ses 36 journaux de superficie…..

La constitution civile du clergé

……Le curé de Canaples, Caruette, et celui de Fieffes, Charles Tronnet, se plient à la loi. Les paroissiens de Fieffes n’admettent pas l’attitude de leur curé. Le maire, à la tête d’un groupe d’habitants, se dirige vers le presbytère. Le curé est malmené, il porte plainte au district…..

…..Le curé de Naours, l’abbé Mercier, ceux d’havernas et d’Halloy-les-Pernois, refusent de prêter serment. Le curé de Montrelet, l’abbé Séré, préfère se cacher……

La terreur révolutionnaire

…..Le terrible André Domont, nommé commissaire de la Convention dans la Somme, applique les mesures gouvernementales avec un excès de zèle. Il fait emprisonner de nombreux suspects. De nombreux châtelains sont arrêtés et emprisonnés sur son ordre pour le fait d’appartenir à la noblesse. Ainsi :

     Le 16 février 1794, François Alexandre de Bucy, 49 ans, châtelain de Fieffes et comte de Canaples, est conduit à Bicêtre……..

     Le chapitre suivant développe un long récit sur :

LES PREMIERES ECOLES D’AUTREFOIS

Avec notamment, le cas particulier du « magister de Pernois » également chantre à l’église comme la plupart de ses collègues, qui, précisait-il : «  pour bien chanter, il faut bien entonner », si bien, qu’il arrivait parfois à l’office en état d’ébriété. Il était néanmoins en bon terme avec l’évêque qui avait sa résidence secondaire dans le village. Il lui rendait parfois visite à Amiens en se livrant à ses facéties habituelles.

   Extrait de la page 251 :

   Ainsi, à Montrelet, en 1843, le préfet signale au maire le très mauvais état de l’école, cet ancien presbytère qui tombe de vétusté. Il est de surcroît fort sombre et le vent y pénètre par les portes et les fenêtres…………..

LA VIE A LA CAMPAGNE

au XIXe siècle

met en valeur l’agriculture, l’importance de l’église, du château et de l’école. L’apparition des premiers chemins de fer y est évoquée. Une étude de la population, illustrée d’un graphique d’évolution, met en évidence son déclin à la campagne au profit des villes, durant la seconde moitié du XIXe siècle. La première industrialisation de la vallée de la Nièvre (Somme), par les Frères Saint y est décrite. Durant la seconde moitié de ce siècle, certaines églises, très vétustes, à Bonneville (Somme), Halloy-les-Pernois (Somme), Vignacourt (Somme), furent réédifiées et, à Naours (Somme) l’abbé Danicourt découvre l’entrée des anciens et immenses souterrains qui, autrefois, ont servi de refuges à la population en cas d’invasion.

   Extrait des pages 257 ; 258 et 268 :

    La première moitié du XIXe siècle fut, en quelque sorte, l’âge d’or de la démographie, de la ruralité et du ruralisme.

     La vie à la campagne était active et les diverses activités gravitaient autour de l’agriculture…………

     L’importance d’une exploitation agricole pouvait s’évaluer par le nombre de chevaux de trait qu’elle possédait…….

     Dans l’artisanat rural, certains métiers se révélaient être plus nombreux dans certains villages qui avaient en quelque sorte, leur spécialité. Ainsi, les tisserands étaient plus nombreux à Canaples où l’on en dénombrait 65 au recensement de 1836……….A Naours,en 1836, les peigneurs étaient au nombre de 53……

     Les frères Saint fabriquaient à Beauval (Somme) des toiles d’emballage en étoupe de lin. Ils envisagèrent une reconversion dans le jute. Ils créèrent une première usine de tissage mécanique de jute à Flixecourt (Somme) en 1857 puis une autre à Harondel sur la commune de Berteaucourt-les-Dames (Somme) en 1867 sur l’emplacement d’une ancienne scierie qui, elle-même avait succédé à un moulin à eau établi sur la Nièvre…..

 

#Début

#Extraits du texte

#Guerre de Cent ans

#20e siècle

#Tables des matières

#Tables des illustrations

 

Le chapitre consacré au

XXe SIECLE

commence par le récit relatif aux deux guerres mondiales qui contient des renseignements inédits. Puis, vient ensuite la description des particularités des principales communes situées au centre de notre région étudiée.

   Extrait des pages 308 ; 309 et 310

La guerre de 1914-1918

…….Durant cette période, notre région va accueillir les troupes du front pour un repos de quelques jours avant de repartir au combat. Elles seront nombreuses dans les environs du fait que la Nièvre et ses sources dans nos villages, ont la possibilité d’abreuver de nombreux chevaux.

   Ce seront d’abord les troupes françaises, d’avril à juillet 1915, puis les troupes anglaises, australiennes, écossaises et irlandaises, jusqu’à la fin des hostilités………

…..Les gares, surtout celle de Canaples, subirent une intense activité pour le transport et le déchargement des troupes, du matériel, du charbon, des blessés etc…

……Le général Dodelier cantonna au château de Canaples avec ses troupes en février (1915)……….Le 26 mai, le 23e dragons fut remplacé à Halloy-les-Pernois par le 1er groupe léger de la 1ère division coloniale qui, le 15 juin, partit à Fieffes…..

…Le 25 mai, Amiens est survolé par des « Taubes » pendant cinq nuits consécutives, leurs bombes effrayèrent les habitants et provoquèrent d’importants dégâts…….

….Un fait d’aviation singulier eut lieu en 1916 au terrain d’envol anglais à Fienvillers :……un avion se mit à rouler, à prendre de la vitesse et à quitter la piste. Il allait passer au-dessus de M. Mansard lorsque celui-ci, effaré et n’en croyant pas ses yeux, aperçut un gamin à califourchon sur la queue de l’avion en vol, se cramponnant tant bien que mal et les cheveux au vent !.....

 

   Les détails sont nombreux concernant ce conflits et même illustrés d’un dessin réalisé par un major anglais lors d’un stationnement de repos à Halloy-les-Pernois. (voir plus loin les reproductions de gravures).

   Extrait des pages 318 ; 320 ; 323 ; 325 et 332

La guerre de 1939-1945

…..A trois reprises, 13 bombardiers allemands pilonnent le centre du village, lâchant des dizaines de bombes et de torpilles…..

…..A la suite de ce bombardement et en présence des convois d’étrangers qui fuient, la population de Canaples  et des villages environnants quitte le pays pour un exode plus ou moins long…..

     La plupart des villageois qui ont fui reviennent de leur exode précipité et trouvent, en rentrant, une maison pillée, saccagée, une cave vide et l’essentiel de la vaisselle et du mobilier disparu. Ils constatent aussi la présence des soldats allemands….

…Les Allemands construisent un camp pour radar sur le plateau dominant la vallée de la Fieffes, en bordure de la route de Bernaville, au printemps de 1942…….Les cultivateurs des environs sont réquisitionnés à tour de rôle pour leurs charrois jusqu’au camp avec des véhicules hippomobiles…..Les forteresses volantes passent dans notre ciel à haute altitude par escadrilles nombreuses. La DCA allemande entre en action et abat parfois quelques-uns de ces bombardiers. L’un d’entre eux, touché, vient s’abattre dans la « Vallée Robert »….

…Entre temps, Hitler s’est activé à la préparation d’une arme nouvelle, le V1…..La mise au point de cette bombe volante est terminée au début de 1944. Les Allemands aménagent alors, sur les plateaux, des rampes de lancement, souvent camouflées dans un bois. Les plus proches sont celles de Vignacourt et de Fienvillers……..Le lancement de ces premières bombes est un échec. Les premiers V1, au lieu de se diriger vers l’Angleterre, changent de direction et tombent dans les environs. Ainsi, le mardi 27 juin 1944, un tel engin destructeur vient s’abattre sur le passage à niveau de Pernois. La maison est détruite…..

…..Les voies ferrées de la région d’Amiens sont attaquées dans l’après-midi du 19 juillet 1944. Celles de Canaples le sont le mercredi 26 juillet à 15 h, ainsi que celle de St Léger-les-Domart…….elles causent la mort de madame Céline Nevel……Les voies ferrées de Canaples sont à nouveau pilonnées  par l’aviation anglo-américaine le 31 juillet 1944……Huit bombes de gros calibre sont tombées sur la voie à proximité de la gare……

   Les martyres des environs : à Bonneville, huit jeunes hommes sont arrêtés et torturés….à Berteaucourt-les-Dames, plusieurs ouvriers de l’usine d’Harondel sont arrêtés et torturés par la Gestapo….

…La libération : le premier septembre 1944, les premiers engins alliés sortent de Vignacourt et se dirigent vers la Nièvre (Somme) ……le char allemand ouvre le feu. Deux prisonniers escortant la chenillette immobilisée, tombent sous les balles de mitrailleuse…

….A Berteaucourt-les-Dames : ……les habitants sortent dans la rue principale pour applaudir les libérateurs. Soudain, au milieu de l’enthousiasme général, une grande déflagration retentit, un obus allemand vient d’éclater au milieu de la foule…..

En ce qui concerne la description des particularités des communes de cette région au XXe siècle, citons l’historique des gares de chemin de fer, de la laiterie de Canaples, du cimetière militaire d’Halloy-les-Pernois et des souterrains refuges de Naours (Somme) illustrée de gravures et d’un plan. Le livre se termine par une étude, avec graphiques d’évolution, de la population durant la seconde moitié du XXe siècle.

   Extrait des pages  409

   Le cimetière britannique d’Halloy-les-Pernois :……Nous avons vu, dans le chapitre concernant la guerre de 1914-1918, que deux hôpitaux militaires britanniques avaient été installés sur le territoire de la commune…Les blessés arrivaient par la gare de Pernois…..Les blessés graves qui décédaient dans ces lieux de soin étaient enterrés à proximité dans des sépultures provisoires….

   Les souterrains-refuges de Naours : Jusqu’à la date de sa mort survenue le 7 mai 1912, l’abbé Danicourt continua à mettre en valeur les souterrains-refuges. En 1901, il découvre dans une chambre, un pot en grès rempli de blé, à côté d’une pièce d’argent à l’effigie de Louis XIV …..Durant l’occupation allemande de la seconde guerre mondiale, les Allemands s’y installèrent de 1942 à 1944 et y réalisèrent des travaux d’aménagement…..Le maréchal allemand Rommel….s’y rend quelques fois….

   Evolution de la population de 1946 à 1990 : Là encore, comme au précédent graphique, l’on remarque une similitude de variation avec, bien sûr, quelques nuances des courbes marquant l’évolution de la population de chacune de ces communes……Ensuite, de 1968 à 1975, la remontée est, pour la majorité des communes présentées, importante et même vertigineuse pour la commune de Naours……

        

#Début

#Extraits du texte

#Guerre de Cent ans

#20e siècle

#Tables des matières

#Tables des illustrations

                              

                                                        TABLE  DES  MATIERES

 

La Nièvre

Les sources…………………………………………………………………………….

Son régime………………………………………………………………………………

Les activités sur la Nièvre………………………………………………………………

 

Préhistoire  et  période gauloise

Généralités – Halloy-les-Pernois  -  Pernois…………………………………………

 

Période  gallo-romaine

Les anciennes chaussées romaines……………………………………………………

Les détections aériennes……………………………………………………………….

Fouilles et trouvailles dans la région………………………………………………….

La christianisation……………………………………………………………………….

 

Du VIème  au  Xème  siècle

Epoque mérovingienne et carolingienne………………………………………………

L’abbaye de Corbie………………………………………………………………………

Les invasion des vikings…………………………………………………………………

 

XIème  XIIème  et  XIIIème  siècles

La féodalité……………………………………………………………………………….

Famille d’Amiens : Adam d’Amiens ; Hugues et Guy 1……………………………

La première croisade…………………………………………………………………….

Les Templiers et les Hospitaliers……………………………………………………

La commanderie des Hospitaliers de Fieffes………………………………………….

Les abbayes et prieurés dans la région………………………………………………

  • L’abbaye de St Martin-aux-Jumeaux à Amiens………………………………
  • Le prieuré de la Ste Trinité à Canaples………………………………………
  • L’abbaye bénédictine de Berteaucourt-les-Dames……………………………
  • L’abbaye du Gard à Crouy-St-Pierre…………………………………………
  • Le prieuré d’Epécamps…………………………………………………………
  • Le prieuré de Moreaucourt à L’Etoile………………………………………….
  • Pernois ; Doullens……………………………………………………………….
  • Flixecourt ; Boves…………………………………………………………………

Les villages se structurent……………………………………………………………….

Economie…………………………………………………………………………………

Eglises et paroisses…………………………………………………………………….

Les évêques à Pernois…………………………………………………………………

L’émancipation des communes………………………………………………………

Les croisades…………………………………………………………………………….

Conséquences des croisades…………………………………………………………..

Famille d’Amiens : les châtelains d’Amiens ( Aléaume, Dreux 3, Pierre)…………

                                                                          Renaut ; Jean et Dreux 4……

Famille d’Amiens à Canaples : Thibaut ; Pierre et Gilles………………………….

Quelques autres faits……………………………………………………………………

 

XIVème  et  XVème  siècles

Marthe d’Amiens………………………………………………………………………….

Les chevaliers hospitaliers de Fieffes héritent………………………………………

Jeanne de Picquigny et les Créquy………………………………………………….

La guerre de Cent ans………………………………………………………………….

L a famille de Créquy (suite) : Jean 3 ; Jean 4 et Jean V……………………………

Enguerrand de Monstrelet……………………………………………………………..

Louis XI et le duc de Bourgogne………………………………………………………

 

XVIème  et  XVIIème  siècles

La famille de Créquy (suite) : Jean 6 ; Jean 7 ; Jean 8 et Antoine………………..

Les guerres de religion (Havernas et Wargnies)…………………………………….

L’abbaye de Berteaucourt-les-Dames……………………………………………….

La famille de Créquy (suite) : Antoine 2 ; Charles 1 ; Charles 2 et Alphonse…...

La famille de la Haye à Fieffes-Montrelet……………………………………………

La famille de Mailly à Fieffes-Montrelet……………………………………………...

La guerre de Trente ans………………………………………………………………..

Berteaucourt-les-Dames et Havernas……………………………………………….

Un académicien originaire de Naours…………………………………………………

 

XVIIIème  et  XIXème  siècles

La famille de Créquy (suite) : François Léonore et Alphonse……………………

La famille de Bucy à Fieffes-Montrelet……………………………………………….

Les commandeurs de l’Ordre de Malte à Fieffes……………………………………

Pernois……………………………………………………………………………………

L’abbaye de Berteaucourt-les-Dames…………………………………………………

L’époque révolutionnaire…………………………………………………………………

Les premières écoles d’autrefois………………………………………………………

L’évolution de la population de 1794 à 1936………………………………………….

Les chemins de fer……………………………………………………………………..

L’église de Berteaucourt-les-Dames au 19ème siècle……………………………..

Canaples : déviation de la rivière « La Fieffes » ; l’église ; quelques faits………

Fieffes : le château et le presbytère…………………………………………………

Halloy-les-Pernois : l’église ; le presbytère et le cimetière…………………………

Havernas : l’église, le cimetière et le château………………………………………

La Vicogne : le prebytère………………………………………………………………

Montrelet : le presbytère et quelques autres faits……………………………………

Naours : les moulins à vent ; les souterrains-refuges et quelques faits…………..

Pernois : le château des évêques ; le petit château et quelques faits……………..

La guerre de 1870 – 1871……………………………………………………………….

 

XXème  siècle

La guerre de 1914-1918…………………………………………………………………

La guerre de 1939-1945………………………………………………………………..

Berteaucourt-les-Dames……………………………………………………………….

  • L’ancienne abbaye……………………………………………………………
  • L’église……………………………………………………………………………  
  • Ecoles – Mairie – Ancienne usine Saint Frères……………………………

Canaples………………………………………………………………………………….

  • L’église………………………………………………………………………….
  • Les bâtiments communaux…………………………………………………….
  • La gare……………………………………………………………………………
  • Le château actuel……………………………………………………………….
  • La laiterie…………………………………………………………………………
  • Quelques autres faits……………………………………………………………

Fieffes-Montrelet…………………………………………………………………………

  • L’église……………………………………………………………………………
  • L’ancien château de Fieffes……………………………………………………
  • L’église de Montrelet…………………………………………………………..
  • Mairie-école ; le teillage de lin et la gare de Montrelet…………………….
  • Quelques autres faits…………………………………………………………

Halloy-les-Pernois………………………………………………………………………

  • L’église……………………………………………………………………………
  • Le cimetière britannique……………………………………………………….
  • Quelques faits………………………………………………………………….

Havernas…………………………………………………………………………………

  • L’église……………………………………………………………………………
  • Le château……………………………………………………………………….
  • La croix ancienne en grès………………………………………………………

Lavicogne………………………………………………………………………………..

  • L’église……………………………………………………………………………
  • Le château………………………………………………………………………

Naours……………………………………………………………………………………

  • L’église…………………………………………………………………………
  • Le château………………………………………………………………………
  • Les écoles………………………………………………………………………
  • Les souterrains-refuges………………………………………………………
  • L’ancienne fromagerie…………………………………………………………

Pernois…………………………………………………………………………………

  • L’église…………………………………………………………………………
  • Quelques faits et dates……………………………………………………….

Wargnies…………………………………………………………………………………

  • L’église…………………………………………………………………………
  • Le château………………………………………………………………………
  • Jean de Francqueville artiste peintre…………………………………………

Evolution de la population de 1946 à 1990…………………………………………

Bibliographie et sources…………………………………………………………….

 

 

21

22

26

 

 

35

 

 

39

39

41

43

 

 

47

49

52

 

 

55

62 à 72

63

66

68

73

76

79

82

90

94

95

102

103

 

104

107

109

116

119

121

125

127 à 129

130 à 132

135 à 139

140

 

 

146

148

150

152

159 à 164

165

169

 

 

174 à 189

 191

198

200 à 207

209

209 à 212

213

216 à 218

218 à 225

 

 

223 à 225

226

227

228

232

235

245

255

260

263

271

274

278

281

285

287

289

297

302

 

 

307

317

335

339

341

347

 

351

356

361

364

367

369

372

 

 

375

379

388

390

395

396

 

399

403

409

412

 

 

413

416

426

428

431

434

437

439

443

448

449

450

455

459

463

468

469

472

477

478

481

487

 

 

#Début

#Extraits du texte

#Guerre de Cent ans

#20e siècle

#Tables des matières

#Tables des illustrations

 

 

TABLE  DES  ILLUSTRATIONS

Généralités

Carte du département de la Somme : situation de la Nièvre…………………….

Carte de « Cassini » : les vallons et ruisseaux de la haute Nièvre……………….

Carte d’assemblage des communes étudiées dans ce livre…………………….

 

La  Nièvre

Graphique des débits moyens annuels de 1980 à 1997………………………….

Tableau des moulins de la haute Nièvre en 1809………………………………….

 

Période  gallo-romaine

Les statuettes découvertes à Halloy-les-Pernois………………………………….

 

XIe  XIIe  et  XIIIe  siècles

Tableau de concordance des XIIe et XIIIe siècles…………………………………

L’ancien château d’Amiens…………………………………………………………

Blason des chevaliers hospitaliers…………………………………………………

Plan (18e siècle) des bâtiments de l’ancienne commanderie de Fieffes…….

Extrait d’une carte de l’an 1709 : la Nièvre………………………………………

L’abbaye de Berteaucourt-les-Dames : lithographie de 1835…………………

Sceau de l’abbaye de Berteaucourt-les-Dames………………………………….

L’abbaye du Gard : Vue d’ensemble…………………………………………….

L’abbaye du Gard : la galerie et le fronton de l’église……………………………

Plan d’ensemble de l’abbaye de Moreaucourt……………………………………

Plan du prieuré de Moreaucourt et l’une de ses religieuses……………………

Couvent des religieuses de Moreaucourt à Amiens : plan et vue……………..

Schéma de l’évolution générale de la vétusté des églises……………………..

Tableau des édifices religieux du 11e au 19e siècles………………………….

L’ancienne église de Vignacourt en 1847 : dessin des frères Duthoit…………

Blason de Thibaut d’Amiens et de la famille d’Amiens………………………

Sceau de Thibaut d’Amiens………………………………………………………..

 

XIVe  et  XVe  siècle

Tableau de concordance des 14e et 15e siècles………………………………..

Sceau de la dame de Canaples (Marthe d’Amiens)………………………………

Blason de la famille de Créquy…………………………………………………….

Tombeau de Jean 4 de Créquy en l’église de Fressin (PdC)………………….

Portrait équestre de Jean 5 de Créquy (tiré du Grand Armorial de la Toison d’Or)

Reproduction d’une miniature du 15e siècle relative à Jean 5 de Créquy…….

Armes et blason d’Enguerrand de Monstrelet……………………………………

Portraits d’Enguerrand de Monstrelet……………………………………………

 

XVIe  et  XVIIe  siècles

Tableau de concordance des 16e et 17e siècles………………………………..

Madame de Canaples : tableau de Jean Clouet……………………………………

Portrait de Jean 8 de Créquy sur un vitrail de l’église de Pont-Remy (Somme).

Portrait d’Antoine de Créquy, évêque d’Amiens…………………………………..

Tableau des églises et chapelles en haute Nièvre en 2e moitié du 17e……….

Blason de l’abbaye de Berteaucourt-les-Dames…………………………………

Portrait de Charles 1 de Créquy……………………………………………………

Tableau de descendance de Charles 1 de Créquy………………………………

Plan de l’église de Berteaucourt-les-Dames en l’an 1643………………………

 

XVIIIe  et  XIXe  siècles

Tableau de concordance des 18e et 19e siècles………………………………….

La pierre tombale de Bichecourt : dessin des frères Duthoit………………….

Plan du domaine de l’évêque à Pernois au 18e siècle…………………………

Evolution de la population de 1794 à 1936 : tableau et graphique……………….

Plan de 1832 de Berteaucourt-les-Dames : le centre………………………………

L’église de Berteaucourt-les-Dames au 19e siècle………………………………

Canaples : extraits du plan cadastral de 1830……………………………………

L’église de Canaples : aquarelle d’O. Macqueron de 1876……………………

Le château de Fieffes sur le plan cadastral de 1832……………………………

Le château de Fieffes : dessin des frères Duthoit……………………………….

Fieffes : le centre du village sur le plan cadastral de 1832…………………….

L’église d’Halloy-les-Pernois : aquarelle d’O. Macqueron………………………

L’église d’Havernas : aquarelle de M. le Vicomte de Brandt…………………

Havernas : le château avant sa dernière restauration……………………………

Montrelet : le centre du village sur le plan cadastral de 1832…………………

Naours : emplacement des anciens moulins à vent (1832)……………………

Naours : coupe de l’une des cheminées des souterrains………………………

Pernois :les abords de l’église sur le plan de 1832……………………………

Pernois : dessins des frères Duthoit : le château des évêques………………

Pernois : l’entrée du château : lithographie de P. Blanchard………………….

Pernois : ancienne maison (Le petit château) : aquarelle d’O. Macqueron..

 

XXe  siècle

Guerre de 1914-1918

Deux dessins du major RALW Lever à Halloy-les-Pernois………………………

Guerre de 1939-1945

Plan de situation du radar allemand à Montrelet…………………………………

Les voies ferrées à Canaples après le bombardement du 31.07.1944…………

Berteaucourt-les-Dames

Plan des principales rues de la commune………………………………………..

Le blason de la commune et la chapelle St Gautier……………………………..

L’ancienne abbaye vue côté ouest en 1938………………………………………

L’ancienne abbaye vue côté sud vers 1985………………………………………

L’église vue côté ouest………………………………………………………………

Plan de l’église St Nicolas…………………………………………………………

L’intérieur de l’église St Nicolas…………………………………………………….

L’église : deux vitraux……………………………………………………………….

L’entrée de l’ancienne usine Saint Frères à Harondel……………………………

Canaples

Plan des principales rues du village………………………………………………..

Le pont « Neuf » en 1910 et en 1999……………………………………………….

L’église vue côté ouest……………………………………………………………….

Plan de l’église St Nicolas………………………………………………………….

L’église : une archivolte extérieure ancienne et l’intérieur de l’église…………

L’école : les classes anciennes et nouvelles…………………………………….

La gare vue côté rue et côté voies ferrées………………………………………..

Le château actuel vu côté sud……………………………………………………

La laiterie vue de l’entrée vers les années 1930……………………………………

Fieffes-Montrelet

Plan des rues de Fieffes-Montrelet…………………………………………………

L’église de Fieffes vue côté ouest et la croix ancienne………………………….

Plan de l’église St Pierre de Fieffes………………………………………………..

L’intérieur de l’église St Pierre de Fieffes…………………………………………

L’église de Fieffes : rstes d’un vitrail du 16e siècle……………………………..

L’église de Fieffes : le tableau du maître-autel……………………………………

Vestiges du château de Fieffes : piliers d’entrée et mur de clôture…………….

L’église de Montrelet vue côté sud…………………………………………………

Plan de l’église Ste Marie-Madeleine de Montrelet……………………………….

Le vitrail « St Laurent » en l’église de Montrelet…………………………………..

La gare de Montrelet…………………………………………………………………

Le groupe mairie-école de Montrelet………………………………………………

Halloy-les-Pernois

Plan des rues du village………………………………………………………………

L’église vue côté ouest……………………………………………………………….

Plan de l’église St Quentin…………………………………………………………

Deux vitraux de l’église : la Vierge Marie et St Joseph…………………………

La statue de St Quentin dans l’église……………………………………………

Le cimetière britannique vu côté ouest…………………………………………….

Plan du cimetière britannique………………………………………………………

Havernas

Plan des rues du village………………………………………………………………

L’église vue côté sud………………………………………………………………….

Plan de l’église St Georges…………………………………………………………

L’église : le maître-autel……………………………………………………………

L’église : les deux retables (La Ste famille et St Georges)……………………..

L’église : les écus armoriés de l’abside……………………………………………

Le château vu en façade sud……………………………………………………….

Le château : le fronton en façade sud……………………………………………

La croix ancienne en gès : vue d’ensemble et détail du socle…………………

Lavicogne

Plan des rues de la commune………………………………………………………

Plan de l’église St Eloi……………………………………………………………….

L’église vue côté rue………………………………………………………………….

Le château vu côté cour…………………………………………………………….

Naours

Plan des principales rues de la commune………………………………………….

L’église vue côté nord-ouest………………………………………………………..

Plan de l’église St Martin…………………………………………………………….

L’église : la statue de St Martin…………………………………………………….

Le château actuel vu de l’entrée……………………………………………………

Les écoles en 1910…………………………………………………………………

Le bâtiment d’accueil des visiteurs des souterrains…………………………….

Le plan des souterrains………………………………………………………………

L’ancienne fromagerie : une étiquette d’emballage………………………………

L’intérieur des souterrains : le monument commémoratif………………………

Pernois

Plan des principales rues de la commune…………………………………………

L’église vue côté nord-ouest…………………………………………………………

Plan de l’église St Martin…………………………………………………………….

L’église : le maître-autel……………………………………………………………

L’église : la statue de St Martin…………………………………………………….

Wargnies

Plan des rues du village………………………………………………………………

L’église vue côté nord-ouest…………………………………………………………

Plan de l’église Notre-Dame……………………………………………………………

L’église : le vitrail central…………………………………………………………….

L’église : archivolte ancienne extérieure…………………………………………...

Le château vu côté nord…………………………………………………………….

Auto-portrait de M. Jean de Francqueville…………………………………………

Deux œuvres de M. Jean de Francqueville : le baptême et Ste Colette………

Evolution de la population de 1946 à 1990

Tableau des données de recensement……………………………………………

Graphique d’évolution de la population…………………………………………

Graphique d’évolution du nombre d’emploi sur la Z.I. d’Amiens-nord…………

 

11

13

16 et 17

 

 

25

26

 

 

42

 

 

61

62

66

71

81

82

88

90

93

95

99

101

112

115

131

134

136

 

 

145

146

150

160

163

164

165

166

 

 

173

179

183

187

190

199

201

205

217

 

 

221

229

231

255-256

262

264 à 266

270

27

274

275

277

279

282

284

286

288

294

296

297

298

299

 

 

 

311

 

323

327

 

337

338

340

340

341

342

343

345

348

 

353

354

356

357

360

362

366

367

369

 

377

379

380

382

385

387

389

391

392

393

395

397

 

401

403

404

407

408

409

410

 

415

417

418

419

423

424

426

427

429

 

433

435

436

437

 

441

443

444

446

448

449

450

452

455

457

 

461

463

464

466

467

 

471

473

474

475

476

477

478

479

 

483

484

485

 

#Début

#Extraits du texte

#Guerre de Cent ans

#20e siècle

#Tables des matières

#Tables des illustrations